Sahel
À l’occasion du Sommet du G5 Sahel, le président de la République française Emmanuel Macron a annoncé que la France se mobilise pour mieux venir en aide aux populations sahélo-sahariennes, en complément de son effort dans le domaine de la sécurité.

LE SAHEL, PRIORITÉ STRATÉGIQUE

L'AFD se mobilise à travers :

  • l’initiative baptisée Tiwara, d’un montant de 200 millions d'euros sur cinq ans de dons additionnels par rapport à l’activité normale de l’AFD dans le Sahel ;
  • son appel à une Alliance pour le Sahel, une coalition inédite pour renforcer l’efficacité de l’aide au Sahel qui pourrait rassembler la France, l’Union européenne, l’Allemagne, la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et le PNUD.
     

Le Sahel est une priorité stratégique des grands acteurs du développement dont l’engagement se renforce en raison de la persistance de zones de tension dans les pays vulnérables.

Nous allons intervenir plus et mieux au Sahel, avec nos partenaires africains, européens et internationaux. L’AFD contribuera à ce plan d’action d’envergure centré sur l’éducation, l’emploi des jeunes, l’agriculture, les énergies vertes et la gouvernance.

Rémy Rioux, directeur général de l'AFD

Tiwara, l'initiative française portée par l'AFD

L’AFD accentuera son effort au cours des cinq années à venir au Mali, au Burkina Faso, en Mauritanie, au Niger, et au Tchad.

L’initiative Tiwara au Sahel vise à lutter contre les fragilités profondes qui sous-tendent les crises pour accroître la résilience des régions du Sahel. Ces interventions cibleront les populations dans les zones fragilisées à travers un effort financier additionnel, financé par une part du produit de la taxe sur les transactions financières.

Au fait, « Tiwara », ça veut dire quoi ?

Le mot « Tiwara » désigne dans tout le Sahel une statuette traditionnelle en forme de gazelle stylisée qui symbolise la fertilité des terres et la créativité de ces régions.

En savoir plus sur l'initiative Tiwara