Au cours de la dernière décennie, la Colombie a engagé des réformes importantes qui lui ont permis de renforcer ses fondamentaux macroéconomiques. Ces réformes, conjuguées à l’amélioration progressive des conditions sécuritaires, au développement des activités minières et pétrolières et à la vigueur des prix des matières premières, ont permis au pays d’enregistrer une amélioration de ses performances de croissance. Ainsi, la Colombie a retrouvé, en mars 2011, le grade d’investissement auprès des agences de notation qu’elle avait perdu lors de la crise bancaire et financière de 1999. C’est, en outre, l’un des seuls pays de la région qui n’a pas fait défaut ni renégocié sa dette extérieure depuis 1950. La Colombie se positionne désormais comme la troisième économie d’Amérique latine en termes de taille du PIB, derrière le Brésil et le Mexique, et elle s’est récemment engagée dans le processus d’adhésion à l’OCDE.
pdf : 1.77 Mo
auteur(s) :
Clémence VERGNE
collection :
Macrodev
issn :
2116-4363
pages :
40
numéro :
17
disponible aussi en : fr