La ville d’Istanbul, grande mégalopole de 14 millions d’habitants, connaît une croissance importante de sa population et les problèmes de congestion qui en résultent. La municipalité s’est dotée d’une politique de développement d’un réseau en transport public en site propre que lAFD soutient en finançant le prolongement de son réseau de métro.
Contexte

La ville d’Istanbul, grande mégalopole concentrant près d’un quart du PIB en Turquie, connaît une croissance importante de sa population estimée à 14 millions d’habitants. De ce fait, la gestion durable de la mobilité est un sujet de préoccupation dans un contexte de congestion automobile qui constitue un frein important au développement économique de la ville au-delà de ses impacts environnementaux et sociaux. La municipalité s’est dotée d’une politique de développement d’un réseau en transport public en site propre ambitieuse concrétisé dans un schéma directeur où la mise en place du réseau ferroviaire représente le poste le plus important des investissements. Ce projet s’inscrit dans un programme de développement du système de transport ferroviaire intégrant plusieurs composantes : la construction de trois nouvelles stations de métro, un pont suspendu permettant la traversée de la Corne d’Or par le métro et les travaux électromécaniques qui sont partiellement financés par l’AFD.

Descriptif

Ce projet d’extension constitue une composante essentielle de la station multimodale de Yenikapi où la ligne de métro et plusieurs autres modes de transport comme le Marmaray (reliant l’Europe à l’Asie), la ligne de métro M1 menant à l’aéroport, un tramway ou encore la station de transport maritime IDO seront prochainement reliés. La station multimodale de Yenikapi permettra également de mettre en valeur les découvertes archéologiques mises à jour pendant les travaux : les vestiges de l’ancien port de Théodose (premier port de Byzance), des bateaux datant du 5ème aux 11ème siècles et des artéfacts datant du néolithique seront exposés dans la station ainsi que dans un musé (archéopark) dédié que la ville compte construire à proximité. La coopération existante entre Istanbul et Paris depuis 2009 sera renforcée à l’occasion de ce projet et pourra s’orienter sur les enjeux de l’aménagement urbain dans le cadre des grands projets de transport. Le financement du projet permet à l’AFD de s’inscrire en amont d’un processus de réflexion sur la gestion urbaine des projets d’aménagement à travers la coopération avec la Ville de Paris et l'atelier parisien d’urbanisme (APUR). Les deux villes explorent ensemble les pistes de partenariat possibles en matière d’aménagement urbain et de transport. Dans cette perspective, Yenikapi peut constituer un cas d’étude pour développer une vision intégrée à l’échelle urbaine et régionale.

Impacts

En augmentant la couverture du réseau de transport public, en améliorant son interconnectivité et en facilitant l’accès à la mobilité des Stambouliotes, il est estimé que plus d’un million de passagers par jour transiteront par Yenikapi et que l’extension financée permettra d’éviter l’émission de 54 kilo tonnes de CO2 . L’extension de cette ligne de métro constitue une étape significative dans le développement d’un réseau de transport public intégré avec la création d’un centre de transport multimodal majeur en plein cœur historique de la ville d’Istanbul. Ce projet sera également porteur d’impacts en termes d’accessibilité des transports, de promotion de la mobilité sobre en carbone et d’amélioration de la productivité urbaine tout en permettant une mise en valeur du patrimoine historique de la ville. Enfin, la coopération entre Istanbul et Paris permettra de mettre en valeur le savoir-faire français en matière de développement urbain durable.

21/01/2013
Date de début du projet
21/01/2015
Date de fin du projet
Istanbul
Localisation
Outils de financement
Municipalité métropolitaine d’Istanbul
Bénéficiaires