L’AFD appuie la création de quatre Instituts de formation dans les métiers de l’industrie automobile, secteur en plein développement au Maroc. Leur gestion a été confiée aux professionnels du secteur
Contexte

Après le Pacte national pour l’émergence industrielle 2009-2015 (PNEI), lancé le 13 février 2009 par S.M. le Roi Mohammed VI, la Nouvelle stratégie d’accélération industrielle, lancée en 2014, a confirmé les ambitions industrielles du gouvernement qui s’est donné l’objectif d’augmenter la part de l’industrie dans le PIB de 14 % à 24 % entre 2014 et 2020 et de créer 500 000 emplois sur la même période.

Parmi les secteurs moteurs de la croissance figure l’automobile. Ce secteur a connu un fort développement depuis 2012 avec l’installation de l’usine Renault à Tanger. Il est devenu, en 2014, le premier secteur exportateur du Maroc avec une part de 19,6 % contre 16 % un an auparavant (sur un total de 118,9 milliards de dirhams). Il représente 8000 emplois directs, 20 000 emplois indirects et 150 sous traitants.  

Descriptif

Le projet porté par le gouvernement marocain vise à créer un réseau de centres de formation initiale et continue dans les métiers de l’industrie automobile (Instituts de Formation aux Métiers de l’Industrie Automobile – IFMIA) pour améliorer la compétitivité du secteur et accompagner son développement rapide.

L'appui de l'AFD concerne les IFMIA de Tanger Med (Renault), de Tanger free zone, de Casablanca et de Kenitra (Automotive City).

Ce dispositif de formation s’inscrit dans le cadre de la Nouvelle stratégie d’accélération industrielle qui prône le développement « d’écosystèmes industriels ». Les centres offrent, en effet, des formations pour l’ensemble des métiers de la filière automobile (maintenance industrielle, câblage, pare-brises, plastiques, pièces métalliques, etc.). À ce titre, le projet constitue une réponse à la politique publique du ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelles, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi qu'à celle du ministère de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Économie numérique.

Le dispositif de formation répond aux besoins qualitatif et quantitatif des professionnels du secteur qui en assurent la gestion dans le cadre d’une délégation accordée par le gouvernement marocain. Il est conçu comme un dispositif de formation complémentaire, permettant une spécialisation et une intégration professionnelle rapide des personnes recrutées par les entreprises du secteur automobile. Il s’agit en effet d’améliorer le niveau de professionnalisme et de réduire les délais d’intégration au poste de travail pour les entreprises, afin que celles-ci ne soient pas pénalisées en termes de compétitivité.

À l’instar des centres de formation dans les secteurs du textile/habillement et de l’aéronautique, le gouvernement marocain a confié le nouveau dispositif de formation en gestion déléguée aux professionnels du secteur automobile : l’IFMIA/TM (Tanger Med) est ainsi confié en gestion déléguée à Renault, son principal bénéficiaire, la gestion des IFMIA de Casablanca et Tanger-FZ (Free-Zone) est déléguée à l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce (AMICA) et la gestion de l’IFMIA de Kenitra est assurée par un consortium (Edonia, Corporation Mondragon), avec l’implication de l’AMICA.

Impacts

La finalité du projet est d’améliorer la compétitivité du secteur automobile marocain (constructeurs et équipementiers) et de favoriser son développement par la qualification des ressources humaines.

Le projet vise plus spécifiquement à mettre en place un dispositif de formation professionnelle performant et cohérent en accompagnement du développement du secteur automobile marocain et de favoriser l’implication des professionnels du secteur automobile dans la gestion et la mise en oeuvre des actions de formation.  

  • Création d'un réseau de 4 IFMIA
  • Gestion déléguée aux professionnels du secteur automobile
  • 3 centres ont débuté la formation (Tanger Med, Casablanca et Kenitra).
26/05/2010
Date de début du projet
Secteurs
Maroc
Localisation
Outils de financement
Ministère de l'Education et ministère de la Formation professionnelle
Bénéficiaires