L’AFD s’engage dans la mise en oeuvre de la stratégie de développement du secteur agricole à travers le financement du Programme d’appui au Plan Maroc Vert, en faveur des petites et moyennes exploitations agricoles familiales
Contexte

L’agriculture est un secteur particulièrement important au Maroc, en matière d’emploi (4 millions d’actifs, 80% de l’emploi rural) et de création de richesse (15% du PIB hors agroalimentaire) mais aussi de sécurité alimentaire, d’équilibre des territoires et de gestion des ressources naturelles. L’agriculture marocaine est marquée par une forte différenciation entre des zones irriguées, bien desservies et produisant non seulement des céréales mais aussi des produits à plus haute valeur ajoutée (fruits, légumes, lait, etc.) et des zones moins favorisées où prédomine une petite agriculture céréalière et une activité d’élevage Pour développer le secteur agricole, le Royaume du Maroc a adopté en 2008 le « Plan Maroc Vert », plan de relance du secteur agricole qui s’articule autour de deux piliers : Le développement accéléré d’une agriculture compétitive et à haute valeur ajoutée des zones les plus favorables, par l’incitation à l’investissement privé la mise à niveau des petites et moyennes exploitations des zones défavorisées par le financement des investissements productifs (production, transformation, stockage) des agriculteurs et de leurs coopératives. Plusieurs réformes du secteur accompagnent ces deux piliers : déconcentration des services et créations d’agences spécialisées, réformes du conseil agricoles, réforme de l’assurance agricole...

Descriptif

Le programme vise la réduction de la pauvreté rurale et de la vulnérabilité des agriculteurs aux aléas économiques et environnementaux, le développement des filières agricoles pour l’approvisionnement des marchés nationaux et  internationaux et la préservation des ressources naturelles. Le programme décrit dans cette fiche contribue à la mise en oeuvre du Plan Maroc Vert dans les régions du Nord (Tanger-Tétouan, Taza-Al Hoceima-Taounate et Fès-Boulemane), au travers du financement : · d’un ensemble de projets de développement agricoles proposés par les groupements d’agriculteurs et validés par le Comité national d’investissement, tels que la construction et l’équipement d’unités laitières, la plantation de vergers d’oliviers, d’amandiers, de pruniers, l’acquisition de ruches améliorées et construction d’unités de production de miel, etc. · d’actions pilotes d’amélioration de la commercialisation des produits des principales filières agricoles, de développement des produits de terroirs, d’amélioration de l’accès au financement agricole et d’expérimentation de pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement. · d’actions de renforcement des capacités des promoteurs de projets et des conseillers agricoles.

Impacts

Le programme aura des effets notables sur la création de richesse, l’augmentation du revenu familial et la création d’emplois dans les zones rurales du Nord du Maroc. Il permettra l’émergence et le renforcement des capacités des organisations de producteurs ainsi que la professionnalisation des structures d’appui-conseil aux agriculteurs. Le programme contribuera enfin à l’amélioration de la résilience des systèmes agricoles aux aléas climatiques, en particulier par le développement de l’arboriculture méditerranéenne.  

29/09/2011
Date de début du projet
31/12/2017
Date de fin du projet
FES
Localisation
Outils de financement
50 300 000
EUR
montant du programme
Ministère de l'Agriculture
Bénéficiaires