République dominicaine, reforestation, Galbrun
Avec le programme Adapt'Action, l’AFD accompagne les pays les plus vulnérables au changement climatique dans la réalisation de leurs engagements pris lors de l’accord de Paris. 15 pays sont concernés à terme, tandis que le premier protocole d’entente vient d’être signé avec la République dominicaine.

L’urgence climatique n’attend pas. Elle nécessite aussi une action commune et solidaire de tous les pays du monde, en priorité dans le domaine clé de l’adaptation. Dix-neuf mois après l’accord de Paris et deux ans après la COP21, l’AFD crée Adapt’Action, un vaste programme d’appui technique pour la mise en œuvre des contributions des pays les plus vulnérables au dérèglement climatique.

Comme tous les signataires de l’accord de Paris, ces pays ont soumis leur Contribution déterminée au niveau national (CDN). Ces objectifs d’action concrets et chiffrés sont la preuve tangible de leur engagement face au changement climatique. Mais tous les États ne disposent pas des capacités nécessaires pour atteindre leurs objectifs, notamment sur les plans institutionnel, méthodologique et opérationnel. C’est le rôle d’Adapt’Action de les aider à y parvenir. 

Dotée de 30 millions d’euros sur une durée de quatre ans, Adapt’Action bénéficiera à terme à 15 pays aec une priorité donnée à l’Afrique, aux pays les moins avancés et aux petits États insulaires en développement. À ce stade, l’AFD a déjà identifié six premiers pays bénéficiaires

Une première pour la République dominicaine

Mi-octobre, c’est la République dominicaine qui a inauguré le programme avec la signature du tout premier protocole d’entente Adapt’Action avec l’AFD. Parmi les onze pays de la planète les plus vulnérables au changement climatique, la République dominicaine vit sous la menace d’une augmentation de l’intensité et de la fréquence des ouragans, des périodes de sècheresse, des pluies torrentielles et du niveau de la mer.  Des risques majeurs pour un pays très dépendant de son agriculture et du tourisme. 

République dominicaine, signature convention Adapt'Action
Signature du protocole d’entente Adapt’Action entre l'AFD et la République domincaine © DR


Dans sa CDN, la République dominicaine prévoit un objectif ambitieux de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 25% d’ici 2030, alors même que le pays ne contribue aux émissions mondiales qu’à hauteur de 0,1%. Adapt’Action permettra le financement d’activités de renforcement de capacités et la déclinaison de la CDN dominicaine en politiques publiques sectorielles, mais aussi en projets d’adaptation du pays aux effets du changement climatique.


Pour en savoir plus sur le programme Adapt’Action : www.afd.fr/fr/adaptaction-ensemble-face-au-changement-climatique