Peu ou mal qualifiés, de nombreux jeunes Béninois sont au chômage. C'est pourquoi l’AFD soutient l’amélioration de la formation technique et professionnelle à travers le projet DEFI-PRO. L'objectif : favoriser l'entrée des jeunes sur le marché de l’emploi.
Contexte

Les jeunes Béninois sont de plus en plus nombreux à achever le cycle primaire. Néanmoins, leur accès au cycle secondaire reste limité. L’offre d’enseignement technique et de formation professionnelle reste sous-dimensionnée. On estime à 70 000 le nombre de places manquantes. Les collégiens ne peuvent se diriger vers des filières porteuses faute de dispositif d’orientation : c’est en particulier le cas pour les filles et les jeunes issus du monde rural. Résultat : la population active est peu qualifiée et les jeunes sont fortement touchés par le chômage. Malgré les efforts du gouvernement, l’enseignement technique et professionnel peine à attirer. Moins de 10 % des élèves ayant achevé le cycle d’enseignement secondaire se dirige vers cette voie. L’offre de formation est par ailleurs peu adaptée aux besoins du marché du travail : les filières d’avenir comme l’énergie, l’agriculture, le tourisme ou encore le BTP sont peu représentées au regard de la demande.

Descriptif

Le projet de développement de l’enseignement technique, de la formation et de l’insertion professionnelle, appelé DEFI-PRO, vise à renforcer l’enseignement et la formation technique et professionnelle et à adapter leur offre aux besoins des recruteurs. Il contribuera ainsi au développement  économique et social du Bénin et à la réduction des inégalités sociales et territoriales. Ce projet est soutenu par l’AFD via un prêt de 20 millions d'euros et une subvention de 3 millions d'euros, accordés à la République du Bénin. L’objectif est triple : moderniser les infrastructures et les équipements des établissements de formation, à travers la construction ou la réhabilitation de lycées techniques ou de centres d’apprentissage ; améliorer la qualité de la formation technique et professionnelle pour renforcer l’employabilité des jeunes : ce volet inclut la formation de formateurs, la rénovation de l’offre de formation et la mise en place d’outils d’orientation dans les collèges ; renforcer la gouvernance du secteur en améliorant notamment la gestion des ressources humaines.

Impacts

Construction/réhabilitation et équipement de 7 établissements de formation de référence ; Amélioration de l’orientation professionnelle dans les collèges ; Amélioration de l’employabilité des jeunes ; Renforcement des outils de pilotage du secteur.

10/04/2017
Date de début du projet
31/12/2022
Date de fin du projet
5 ans
Durée du financement
Outils de financement
23 000 000
EUR
montant du programme
Ministère des Enseignements secondaire technique et de la formation professionnelle
Bénéficiaires