Afin de faire face à la demande en eau toujours croissante de la Jordanie, le projet a pour but de prélever de l’eau dans la vallée du Jourdain, d’assurer son traitement et pompage via le Wadi al Arab pour alimenter les gouvernorats d'Irbid, Ajloun et Jerash.
Contexte

La rareté de l’eau constitue un obstacle majeur au développement de la Jordanie. L’approvisionnement en eau des gouvernorats du nord est principalement assuré par le pompage des nappes phréatiques locales, exploitées au-delà de leur potentiel de renouvellement durable. L’arrivée massive de réfugiés de la crise syrienne, dont la majeure partie vit dans la zone, a fortement aggravé cette surexploitation et contribué à la dégradation du service, susceptible de devenir une source de tensions entre réfugiés et populations hôtes. Le gouvernement a prévu d’augmenter l’eau acheminée vers les gouvernorats du nord en prolongeant la conduite d’eau de Disi qui dessert Amman vers la ville de Zarqa (financement AFD en cours) et jusqu’au gouvernorat de Mafraq. Pour les trois autres gouvernorats (Irbid, Ajloun et Jerash), il souhaite mobiliser un volume supplémentaire d’eau du King Abdullah Canal qui rassemble, dans la vallée du Jourdain, les eaux de la rivière Yarmouk et des hauts-plateaux et celles du lac de Tibériade, achetées à Israël dans le cadre des accords régionaux : c’est l’objet de ce projet.

Descriptif

Ce projet contribuera aux objectifs suivants :

  • Répondre à la hausse de la demande liée à la croissance démographique, en particulier à l’afflux de réfugiés ;
  • Réduire la surexploitation des nappes phréatiques superficielles, surexploitation due à l'augmentation de la demande
  • Préparer les transferts d’eau transfrontaliers dans le cadre des accords régionaux d’échanges d’eau et du projet « Mer Rouge-Mer Morte ».

Le projet assurera le prélèvement de 30 millions de md’eau brute par an dans la vallée du Jourdain, son traitement et son pompage, via le Wadi al Arab, pour alimenter les gouvernorats d’Irbid, Ajloun et Jerash, incluant :

  1. un captage d’eau dans le King Abdullah Canal au niveau du Wadi al Arab (au nord de la vallée du Jourdain) ;
  2. la potabilisation de l’eau captée, nécessitant un traitement poussé : l’usine de traitement représentera environ la moitié de l’investissement ;
  3. la remontée de l’eau jusqu’au réservoir de Zabda, en périphérie d’Irbid, soit un trajet de 30 kilomètres et 825 mètres de dénivelé, nécessitant quatre stations de pompage.

Le coût total de l’investissement est estimé à 112 M USD qui seront financés par la Banque européenne d'investissement, l’AFD et l’Union européenne au moyen d’une subvention FIV (Facilité d'investissement de voisinage). Le financement de l’AFD porte sur 38% du coût total du projet.

Impacts

Augmentation d'approvisionnement en eau potable des gouvernorats du nord.

11/10/2015
Date de début du projet
31/10/2018
Date de fin du projet
24 mois
Durée du financement
Irbid
Localisation
Outils de financement
43 000 000
USD soit
39 108 187
Euros
montant du programme
Royaume hachémite de Jordanie
 Water Authority of Jordan
Bénéficiaires