Au Niger, plus de 85% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour et n’a pas accès au secteur bancaire classique. Les réseaux de microfinance constituent donc pour la plus grande partie de la population nigérienne la seule possibilité d'accès à des services financiers à des conditions non usuraires, élément essentiel pour permettre l’amélioration des conditions de vie et le développement économique.
Contexte

L’activité du secteur privé au Niger est le fait de micro, petites et moyennes entreprises œuvrant principalement dans le commerce et les services. Quelques grandes entreprises constituent le secteur minier, énergétique et des télécommunications. Le Niger reste caractérisé par une forte présence du secteur informel (plus de 70% du PIB du Niger), avec une économie dominée par le secteur agro-pastoral qui représente 44% du PIB, 43% des recettes d’exportations et 80% de la population active. Toutefois, les grands chantiers industriels en cours présagent d’importantes retombées financières et constituent une opportunité majeure de redynamisation de l’économie.Malgré de récentes réformes pour favoriser le secteur privé, le rapport Doing Business 2013 classe le Niger parmi les dix pays où il est le plus difficile de faire des affaires. Avec un taux global de pénétration de la population de 7% (contre 15% en moyenne dans la zone UEMOA), le secteur de la micro finance nigérien répond essentiellement à la demande de crédits à la consommation des ménages. Une réforme importante en 2010 a néanmoins permis d’assainir le secteur et a contribué à le professionnaliser ; sur 187 Institutions de micro finance (IMF) que comptait le Niger début 2010, 134 ont fait l’objet de retrait d’agrément et d’autres sont actuellement en phase de consolidation et de professionnalisation avec un appui spécifique. La majorité des IMF urbaines existantes ciblent essentiellement les ménages. Pourtant, le potentiel économique des micro-entrepreneurs urbains informels gagnerait à être développé au moyen de financements adaptés.

Descriptif

ACEP International est un opérateur privé spécialisé dans la création d’IMF urbaines. Il a développé un système et une méthodologie qui ont été testés avec succès au Sénégal, au Cameroun et à Madagascar. Il est l’opérateur principal du projet de création d’une IMF urbaine au Niger. L’institution a été créée sous forme de société anonyme, avec un siège à Niamey. De par son objectif de contribution au développement de l’économie du Niger, ACEP privilégie dans ses concours les activités de production, de transformation, et de services ainsi que l’investissement, plus générateurs de valeur ajoutée et d’emplois. La clientèle visée par ACEP Niger est composée de petits entrepreneurs informels ayant des besoins de crédits compris entre 450 000 et 800 000 FCFA (environ 650 à 1200 EUR), susceptibles d’évoluer vers des montants allant jusqu’à 2,2 millions FCFA (3350 EUR) en moyenne. Les produits proposés par ACEP Niger sont des crédits individuels à très court terme (4 mois) ou à court terme (10 mois). Ces crédits sont octroyés sans épargne préalable ou bloquée, sur la base d’une analyse du risque et de prise de garanties souples.

Impacts

Le projet contribue à la stabilité et l'efficacité de l'économie ainsi que l’accélération de la croissance par l'appui au développement et à la structuration des systèmes financiers locaux. Il permet d’améliorer la distribution des revenus dans une population donnée et, ainsi, de contribuer à la réduction de la pauvreté. Par l’accès du plus grand nombre aux services financiers, il renforce la cohésion sociale et la lutte contre la pauvreté, axe majeur d’intervention de l’AFD. Il s’inscrit dans la stratégie sectorielle de l’AFD en matière de microfinance, en appuyant le démarrage d’une institution offrant des services financiers aux segments de population active exclus du secteur bancaire, de façon pérenne, par la création d’une institution financièrement autonome. Plus globalement, ce projet s’inscrit pleinement dans l’Initiative française pour la croissance et l’emploi en Afrique, annoncée au Cap, le 29 février 2008, visant à soutenir la croissance économique et la création d’entreprises génératrices d’emplois. A la fin du projet : 20 000 crédits seront octroyés 2600 clients financés

27/06/2012
Date de début du projet
31/12/2017
Date de fin du projet
7 ans
Durée du financement
Secteurs
Niger
Localisation
Outils de financement
785 887
EUR
montant du programme
ACEP International
Bénéficiaires