• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Ajusen justice Niger
La justice occupe une place centrale dans la lutte contre la criminalité organisée et la traite des personnes. Le volet justice de ce projet, labellisé Alliance Sahel, vise à renforcer la gouvernance et les capacités des acteurs de la justice, dans un pays marqué par un contexte d'insécurité.
Contexte

Le Niger est marqué par une très forte croissance démographique et une insécurité régionale multiforme (trafics illicites, progression d’idéologies radicales, etc.). Le pays fait également face à une forte pauvreté et une crise sociale accentuée par son rôle d'axe incontournable pour les migrants d'Afrique subsaharienne souhaitant rejoindre le Maghreb ou l'Europe. L'État dispose de moyens limités de l’État pour contrôler ses frontières et asseoir son autorité sur un territoire immense. Une situation qui favorise la circulation transfrontalière des combattants, des groupes armés et des mouvements terroristes. Déterminé à combattre le terrorisme et les grands trafics, le Niger est confronté à la saturation de sa chaîne pénale et à des goulots d'étranglements dans le cadre du traitement judiciaire de ces fléaux.

Descriptif

Le projet a pour ambition de contribuer à éradiquer la pauvreté, promouvoir une croissance durable et inclusive et consolider la gouvernance démocratique et économique. Le volet justice du projet a pour but de renforcer les capacités des acteurs judiciaires. Il s’agit de renforcer :

  • les services centraux du ministère de la Justice et en particulier de la chaîne pénale, en faveur d’une réponse adaptée dans la lutte contre la criminalité transfrontalière, la traite des personnes, les trafics illicites de migrants ;
  • l’Agence Nationale de Lutte contre la traite des Personnes et de Trafic Illicite de Migrants dans sa mission de lutte contre la traite et d’accompagnement des victimes de la traite ;
  • le Bureau d’Entraide Pénale Internationale dans sa lutte contre la criminalité transfrontalière.
Impacts
  • Renforcer la cohésion sociale et contribuer à la construction de la paix, avec une attention particulière portée aux enfants et aux résultats ;
  • Promouvoir et soutenir des politiques et des campagnes de sensibilisation à l’égalité femmes-hommes et contre les violences faites aux femmes ;
  • Renforcer l'État de droit et améliorer la confiance et la crédibilité des institutions garantes de la démocratie.
14/03/2017
Date de début du projet
30/06/2021
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Secteurs
Niger
Localisation
6 000 000
EUR
Montant du financement
République du Niger
Bénéficiaires