L’agriculture, qui représente 22% du PIB ivoirien et 60% des exportations, est l’une des clés de la réduction de la pauvreté. L'AFD soutient le Plan ivoirien d'appui à la relance des filières agricoles.
Contexte

La plupart des filières agricoles ont fortement pâti de la crise, avec un désengagement de l’État des activités de conseil, la dégradation des infrastructures (pistes, irrigation), les difficultés d’accès au crédit ou la pression sur le foncier. Avec pour conséquences, la baisse des rendements agricoles et la hausse des importations de produits alimentaires.

Avec son plan national d’investissement agricole 2010-2015, le gouvernement a redéfini sa politique agricole et a lancé le Programme d’appui à la relance des filières agricoles. Le Programme d’appui à la relance des filières agricoles de Côte d’Ivoire s’inspire des leçons tirées des récents programmes financés par l’Union européenne et le Fida dans le domaine du foncier et du vivrier. L’appui aux cultures d’exportation, notamment le coton, s’inscrit pour sa part dans le Programme d’appui au secteur agricole de Côte d’Ivoire, financé avec la Banque mondiale.

Descriptif

Le programme est composé de trois projets, dont deux sont financés par le Contrat de désendettement et de développement :

  • Programme d’appui au secteur agricole : il prévoit la réhabilitation et l’entretien des pistes agricoles dans cinq filières d’exportation (cacao, hévéa, palmier à huile, coton et anacarde) et la relance de la filière coton grâce à des conseils aux producteurs, l’accès à l’équipement et la structuration de la filière.
  • Plan d’appui à la relance des filières agricoles : il prévoit l’appui à la mise en œuvre de la loi sur le foncier rural en délimitant les territoires villageois, en délivrant les certificats fonciers et en enregistrant des baux dans quinze départements. Le projet assurera également un soutien aux filières vivrières (maïs, soja, maraîchage, porc et pisciculture) dans les étapes de production, de commercialisation et de structuration. Enfin, un appui institutionnel sera apporté avec le renforcement des capacités de pilotage et stratégiques des ministères de l’Agriculture et des ressources animales et halieutiques.
  • Projet Appui budgétaire coton : prise en charge de la subvention aux intrants pour la culture du coton lors de la campagne 2011/2012.
Impacts
  • Amélioration du solde de la balance des paiements sous l’effet conjugué de la hausse de l’exportation de cultures d’exportation et de la baisse des importations (du fait de la hausse des productions vivrières)
  • Mise en valeur de l’emploi, en particulier des jeunes
  • Hausse des revenus des producteurs, en particulier des femmes, très présentes dans le maraîchage
  • Favoriser les investissements dans l’aménagement et l’exploitation des terres et réduire les conflits grâce à la mise en service opérationnelle de la loi foncière
01/01/2013
Date de début du projet
01/01/2016
Date de fin du projet
3 ans
Durée du financement
Côte d'Ivoire
Localisation
Outils de financement
62 550 000
EUR
montant du programme
République de Côte d'Ivoire
Bénéficiaires