vie aquatique, biodiversité marine, océan
À la veille de la conférence internationale Our Ocean, qui se déroule les 29 et 30 octobre à Bali, l’AFD rejoint un fonds consacré au financement d’initiatives mises en œuvre par des ONG visant à enrayer la perte de la biodiversité marine et à promouvoir le développement des communautés côtières qui en dépendent. Des domaines essentiels qui restent largement sous-financés.

Le Blue Action Fund aide les ONG nationales et internationales à mieux préserver les océans et les littoraux dans les pays en développement. Car si leur importance est bien comprise par tous, la pression humaine sur ces espaces se poursuit : ils sont et restent gravement menacés. Des moyens supplémentaires sont donc nécessaires pour que les efforts existants puissent être poursuivis ou redimensionnés et que de nouveaux projets puissent voir le jour.

Le fonds a été créé en décembre 2016 par le ministère allemand de la Coopération et du Développement (BMZ) avec la banque de développement allemande KfW. En juin 2017, le ministère suédois des Affaires étrangères l’a rejoint. Depuis ce dimanche 28 octobre, l'Agence française de développement (AFD) en est donc le troisième principal contributeur : elle fournira une subvention de 2,5 millions d’euros et participera au conseil d’administration pour une période de trois ans.

Parmi les projets déjà mis en œuvre grâce au Blue Action Fund :

Le Blue Action Fund est une opportunité collective pour faire un saut quantitatif et qualitatif en matière de protection des ressources marines. Il contribuera à préserver les océans dont de nombreuses communautés dans les pays en développement dépendent.
 

Rémy Rioux, directeur général de l’AFD

Les ONG jouent un rôle considérable dans la promotion de la conservation des écosystèmes marins et côtiers dans les pays en développement. Le fonds accordera des subventions à des ONG sélectionnées après un appel à projets qui sera suivi de près par l’AFD. 

Notre océan, notre héritage

La convention de financement, signée le 28 octobre à Bali par Emmanuel Baudran, directeur de l’agence AFD en Indonésie, et Markus Knigge, directeur exécutif du Blue Action Fund, intervient à la veille de l’ouverture de la cinquième édition de la conférence Our Ocean. Cette conférence internationale se tient à Bali les 29 et 30 octobre 2018. Après l’édition 2017 à Malte, il s’agit de continuer à susciter des engagements financiers et des mesures en faveur de la durabilité des océans. Depuis 2014, Our Ocean a permis de mobiliser environ 16 milliards d'euros et de protéger 12,4 millions de km2 d’aires marines.  

Des centaines de participants du monde entier – gouvernements, entreprises, bailleurs, scientifiques, organisations de la société civile et jeunes dirigeants – sont attendus cette année. Les Aires marines protégées, la pêche durable, mais aussi la pollution et les impacts liés aux changements climatiques seront encore une fois au cœur des débats et des priorités.  

À noter qu’un nouvel appel à projet du Blue Action Fund vient d’être lancé à Bali. Il concerne l’Asie du Sud-Est

Des secteurs clés

Le portefeuille de projets de l’AFD dans le domaine maritime est d’environ 450 millions d’euros. Les interventions portent sur la promotion de l’aquaculture et de la pêche durables, l’appui aux filières halieutiques et aquacoles inclusives, la protection de la biodiversité marine et côtière et l’appui aux populations qui en dépendent.


Lire aussi :

Indonésie : la mer et ses ressources sous haute surveillance

Guerre au plastique en mer : l'AFD s'engage

Biodiversité : « La mobilisation de tous est essentielle »