Depuis 20 ans, l’AFD soutient le Gabon dans la définition et la mise en application de sa politique forestière. L’AFD participe au financement du projet de Contrôle de l’Aménagement Forestier (CAF) afin d’appuyer l’administration gabonaise dans le suivi et le contrôle de la gestion forestière, pré-requis indispensables pour assurer la gestion durable de la forêt gabonaise.
Contexte

Le Domaine Forestier National gabonais, s’étendant sur 22 millions d’hectares, compte 14,5 millions d’hectares attribués à l’exploitation forestière. Historiquement, l’Etat a marqué sa volonté d’accompagner les opérateurs forestiers dans leur processus d’aménagement en en finançant une partie via des projets. Dans cette optique, l’AFD a financé les premiers plans d’aménagement gabonais puis le Projet d’Aménagement des Petits Permis Forestiers Gabonais qui avait pour finalité de relancer la dynamique d'aménagement forestier au Gabon, en rendant possible l'entrée des petits permis dans le processus. Si le principe d’une exploitation forestière sous aménagement est aujourd’hui acquis, le dispositif de contrôle de ces dispositions reste à construire pour assurer que l’exploitation respecte bien les règles établies car le secteur se heurte encore à une exploitation illégale non maitrisée.

Descriptif

Afin de garantir une exploitation raisonnée, le projet vise à renforcer les capacités du Ministère de la Forêt, de l'Environnement et de la Protection des Ressources Naturelles en matière de suivi et de contrôle de l'exploitation forestière au Gabon afin de garantir une gestion durable des espaces forestiers concédés. L'objectif du projet est que le Ministère puisse assurer le respect des règles et des lois dans le processus d'attribution des permis forestiers, dans l'autorisation d'exploitation et dans l'application des plans d'aménagement forestier. La réalité et la qualités des contrôles devant être réalisé en transparence. A ce titre le projet financera, le renforcement des moyens matériels qui permettront aux équipes de pouvoir assurer correctement leurs missions, la mise en oeuvre et l'appropriation de méthode de contrôle, la mise en place d'un mécanisme indépendant de vérification du contrôle.

Impacts

La réduction de l’exploitation illégale de la ressource aura un impact sur : la déforestation, en assurant une exploitation durable; la conservation de la biodiversité, à travers l'exploitation autorisée des essences sur les parcelles; l’assainissement de la filière forêt-bois en éradiquant les comportements les plus néfastes.

27/12/2013
Date de début du projet
31/12/2019
Date de fin du projet
6 ans
Durée du financement
GABON
Localisation
Outils de financement
12 000 000
EUR
montant du programme