• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
afd, logo
Le conseil d’administration de l’AFD a approuvé le financement d’un projet d’amélioration de l’efficacité énergétique du réseau de chauffage urbain de la ville de Shihezi, en Chine.

Ce projet permettra, par l’utilisation de chaleur perdue et la modernisation des réseaux de distribution, d’économiser 62 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent des émissions annuelles de plus de 30 000 voitures, en plein accord avec le mandat de l’AFD d’accompagner le gouvernement chinois dans sa lutte contre le changement climatique.

Comme l’AFD a eu l’occasion de l’expliquer, notamment devant la représentation nationale le 6 décembre dernier, le projet de Shihezi ne finance pas le développement d’une centrale à charbon, mais la modernisation du réseau de chauffage urbain et la récupération de chaleur perdue d’une centrale de cogénération. Cela permettra de fermer plusieurs centrales à charbon polluantes et peu performantes, dans une région très éprouvée.

Le projet n’a aucun impact sur les minorités ethniques et n’induit aucun déplacement physique de populations. L’AFD sera particulièrement vigilante au respect des normes internationales environnementales et sociales.

A l’issue d’une analyse approfondie et d’un débat nourri de son conseil d’administration, il a été décidé d’approuver ce projet, tout en s’engageant à l’avenir à appuyer une transition plus ambitieuse, portée au plus haut niveau par les autorités chinoises, sur le front de la lutte contre le dérèglement climatique.

L’AFD rencontrera ses partenaires chinois prochainement pour échanger sur la meilleure manière de travailler ensemble à la mise en œuvre des engagements communs pris dans le cadre de l’Accord de Paris en faveur d’une décarbonation des économies.