Le projet a pour finalité de contribuer à réduire la pauvreté en milieu rural en soutenant un système viable de microfinance en Tunisie, et ainsi améliorer l'accès des petits agriculteurs et des populations rurales aux services bancaires et financiers
Contexte

L’offre de microcrédit actuelle est déséquilibrée régionalement, fragile et inadaptée à la demande. Les analyses effectuées dans le cadre de la stratégie adoptée par le gouvernement tunisien en 2011 évaluent la clientèle potentielle pour des services de microfinance à plus de 2,5 millions de personnes ou entreprises (40% situés en zone rurale). 1,2 à 1,4 millions de personnes seraient également intéressées par le microcrédit. Cette exclusion financière participe au déséquilibre des régions, au chômage massif des jeunes en particulier et à la faible croissance des très petites entreprises (TPE).

Descriptif

Une première étude de faisabilité a été réalisée en 2008 par un consortium GRET/ CIDR sur financement AFD pour accompagner l'association ENDA dans la conception de son projet ; cette étude comprenait une étude de marché visant à mieux connaître les besoins en produits financiers de la clientèle une analyse des zones d’implantation les plus intéressantes pour ENDA la conception de l’offre financière et non financière d’ENDA ainsi que de l’organisation nécessaire Le nouveau financement de l’AFD mis en place en 2013 (prêt très concessionnel de 2 millions d'euros en faveur d’ENDA, sur une durée de 8 ans) doit permettre à ENDA de financer le développement de son activité dans le secteur rural, segment caractérisé par une forte dispersion géographique et des conditions d’accès difficiles, ce qui induit pour l’institution des coûts de transactions élevés. De manière plus spécifique, le projet permettra d’accroitre le portefeuille du produit Mawssen dédié aux petits exploitants et de maintenir la part du portefeuille des activités génératrices de revenus agricoles (AGRA) à travers le produit Mechia au même niveau qu’en 2012. L’affectation géographique du financement par région sera réalisée comme suit : 40% dans la région du Nord-Ouest (Gouvernorat de Jendouba, Beja, Siliana et El Kef) 40% dans la région du Centre-Ouest (Kairouan, Sidi Bouzid et Kasserine) 20% dans la région du Nord-Est (Nabeul, Bizerte et Zaghouan)

Impacts

Le projet vise spécifiquement à développer les activités d’ENDA dédiées au financement de l’agriculture : Permettre aux petits agriculteurs et éleveurs tunisiens d'accéder au crédit pour faire face à leurs besoins en financement Faire évoluer l'intervention d’ENDA en zones rurales par l'ouverture de nouvelles antennes et l'extension de l'offre du crédit agricole à de nouvelles niches de marché Améliorer la prise en considération des femmes en milieu rural par le financement et l'appui à la création d'activités durables intégrées au contexte socio-économique local et valorisant les ressources naturelles disponibles Cet objectif s’inscrit dans une approche globale d’ENDA vis-à-vis des zones rurales qui vise à consacrer 50% du portefeuille de l’institution au milieu rural d’ici 2015. Le projet vise en complément à améliorer la prise en considération des femmes habitant en milieu rural par le financement et l'encouragement à la création d'activités durables intégrées au contexte socio-économique local et valorisant les ressources naturelles disponibles. Dans cette perspective, ENDA s’est fixé comme objectif que 65% des clients en milieu rural soient des femmes d'ici fin 2015.

01/02/2013
Date de début du projet
01/02/2016
Date de fin du projet
3 ans
Durée du financement
Outils de financement
Enda Inter Arabe
Bénéficiaires