Encore à large majorité agricole, la population guinéenne a connu pendant la période coloniale puis sous Sékou Touré des régimes qui pendant près d‘un siècle se sont révélés le plus souvent forts captateurs de surplus et qui ont fortement limité la capacité d‘accumulation de la majorité de la paysannerie. Après trente années de politique économique libérale, quel est l’état actuel de l’agriculture guinéenne ? Quelles transformations productives et sociales les sociétés paysannes de Guinée ont opéré sur leur agriculture ? Face à la progression des espérances de gains en agriculture, quelles sont les perspectives de l’agriculture familiale guinéenne, qui associe aux productions vivrières une part croissante de productions commerciales, mais doit dans le même temps faire face à des processus d‘accaparement des terres par les élites agraires et au durcissement des rapports sociaux de production ? En s‘appuyant sur plusieurs études de terrain approfondies financées par l’AFD et conduites en 2013 dans différentes petites régions de Guinée, cet ouvrage propose d‘analyser les dynamiques de l'agriculture guinéenne et d‘en envisager les perspectives.
pdf : 2.84 Mo
pays / région : Afrique Guinée
auteur(s) :
Nadège GARAMBOIS
coordinateur :
Virginie BARTHES
collection :
Notes techniques
issn :
2492-2838
pages :
133
numéro :
22
disponible aussi en : fr