Lignes haute-tension, Ethiopie, électricité
À travers deux nouveaux projets liés aux secteurs de l’énergie et du transport, l’AFD accompagne l’Éthiopie dans la mise en œuvre de son plan de croissance 2015-2020. Au menu pour les habitants : une alimentation plus stable en électricité et des bus durables à Addis-Abeba.

Fini les coupures d'électricité !

L’AFD finance à hauteur de 40 millions d’euros la construction d’un nouveau centre de contrôle national du réseau électrique haute-tension. Celui-ci gérera le flux et le stockage de l’électricité pour prévenir toute coupure sur le réseau. Il facilitera également l’exportation d’une énergie verte vers les pays voisins.

Au regard de la très forte croissance de la production, de la consommation et de l’export de l’électricité en Éthiopie ces dernières années, l’actuel centre de contrôle national conçu il y a 13 ans n’est plus adapté. 

bus, Addis-Abeba, Ethiopie, transport

Tous en bus durable à Addis-Abeba

Nous finançons également la construction de la première ligne de bus à haut-niveau de service (BHNS) de la capitale éthiopienne. C'est-à-dire un bus plus rapide, plus écologique et plus sûr qu’un bus ordinaire ! Complémentaire du métro léger qu’elle croisera en deux points, cette ligne pilote empruntera un trajet de 16 kilomètres de Wingate (nord-ouest) à Jemmo (sud-ouest), en passant par des stations fréquentées comme Regional Bus Station, Merkato et Kera. La ligne sera opérationnelle dès novembre 2018.

Ces bus modernes font partie intégrante du système de transports publics durable et intégré promu par la mairie d'Addis-Abeba. Une mobilité verte et accessible à tous soutenue par l'AFD, qui finance ce projet à hauteur de 35 millions d’euros.

Des partenariats renforcés 

Les deux accords, signés le 28 juillet 2016 pour un montant total de 75 millions d’euros, permettent à l'AFD d'accompagner l’Éthiopie dans la mise en œuvre de son plan de croissance et de transformation 2015-2020 (Growth and Transformation Plan). Et de renforcer sa collaboration avec deux partenaires clés : Ethiopian Electric Power (EEP) et la mairie d’Addis-Abeba.