Le Caire
L’AFD et sa filiale Proparco mobilisent plus de 437 millions d’euros sous la forme de différents instruments financiers : prêts de politique publique, dons, coopération technique, financements de projets publics et privés.

Dans le cadre de la visite officielle du Président de la République Arabe d’Egypte, M. Abdel Fattah al-Sissi en France, le Groupe AFD  renforce son soutien au programme ambitieux de réformes socio-économiques, mis en œuvre par les autorités égyptiennes et appuyé par le FMI. 

Depuis 2014, le Gouvernement égyptien mène un programme ambitieux de réformes structurantes pour le pays. Ce programme a été étroitement préparé avec l’ensemble de la communauté des bailleurs créant un cadre favorable d’intervention pour la mise en œuvre d’appuis budgétaires, de projets publiques structurants et d’investissements privés innovants.

Ces financement visent à :

  • répondre aux défis de modernisation et de gouvernance des secteurs clefs de l’économie, 
  • accompagner le déploiement de mesures sociales structurantes, 
  • améliorer la qualité de l’environnement
  • soutenir la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique, 
  • accélérer le développement des énergies renouvelables, 
  • renforcer les capacités techniques et opérationnelles des institutions publiques égyptiennes de référence, 
  • et participer activement à l’échange d’expertise et de coopération franco-égyptien. 

Réformer le système de santé pour améliorer la justice sociale

L’AFD travaille étroitement avec les Ministères des Finances et de la Santé pour renforcer les structures d’une politique de justice sociale pérenne et équitable. Il s’agit de déployer une nouvelle assurance-maladie universelle dont le prérequis est la mise en place d’un système de soins de santé primaire efficient.  
Une réforme profonde du système de santé est en cours de préparation, ce qui  implique la refonte globale des mécanismes de gouvernance et de financement du secteur, ainsi que l’amélioration des services.
Aussi, une déclaration d’intention conjointe a été signée pour annoncer l’octroi potentiel par l’AFD d’un prêt de politique publique de 60 millions d’euros et d’une enveloppe de don de 2 millions d’euros, afin d’appuyer la mise en œuvre de la réforme de la protection sociale. L’AFD a également signé un financement de projet de 30 millions d’euros avec le Ministère de la Santé pour améliorer la qualité des services dans les centres de soins de santé primaire et le système de référencement des centres au niveau des hôpitaux secondaires dans cinq gouvernorats. Ce projet est accompagné d’un programme d’assistance technique d’un million d’euros mis en œuvre principalement par l’UNICEF (éducation à la santé, nutrition, prévention,…). 

Un appuie les secteurs de l’eau et de l’assainissement dans un pays fortement exposé au stress hydrique

Le gouvernement égyptien porte une attention particulière à la situation de stress hydrique que connait le pays. Les ressources en eau potable de l’Égypte sont inférieures à 650 m³/hab./an, ratio largement inférieur au seuil de pénurie défini par l’ONU. 
Au cours des dernières décennies, le gouvernement égyptien a réalisé des progrès très importants dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, ce qui a permis d’atteindre des taux de couverture élevés en dépit d’une forte croissance de la population. La réutilisation des eaux usées constituant un axe de sécurisation de l’approvisionnement en eau potable, l’AFD a signé un financement de projet de 50 millions d’euros avec le Ministère du logement, des infrastructures publiques et des communautés urbaines pour améliorer le traitement des boues d’une des principales stations d’épuration de la ville d’Alexandrie. 

Un prêt de 175 millions d’euros pour accompagner la transition énergétique

L’AFD a signé un premier prêt de politique publique sectorielle d’un montant de 175 millions euros afin de structurer le dialogue avec les autorités égyptiennes et de concrétiser la contribution bilatérale française au programme d’assistance financière du FMI. Ce prêt vise à accompagner la transition énergétique en Egypte en :

  • modernisant la gouvernance du secteur de l’énergie (électricité et gaz), 
  • développant des outils de gestion de la demande,  
  • diversifiant le mix énergétique pour sécuriser l’approvisionnement (intégration des énergies renouvelables).

Ce financement s’accompagne d’une enveloppe de dons de 3 millions d’euros, dont 1,5 million d’euros de fonds délégués par l’UE dans le cadre de l’African Renewable Energy Initiative.

Soutien aux investissements privés en faveur des énergies renouvelables

L’accompagnement pour la transition vers des énergies renouvelables passe également par des investissements privés. C’est l’un des axes majeurs d’intervention de Proparco en Egypte.
Proparco a été la première institution de développement à financer le programme solaire de Benban, en Haute Egypte, aux côtés de la BERD (Banque Européenne de reconstruction et de Développement). D’une puissance totale installée de 1,8 GW, ce programme est le plus large complexe solaire à être construit au monde. Il s’agit également du premier programme de tarif de rachat garanti (« Feed-in-tariff ») en Egypte. Proparco participe au financement de la construction et de la mise en service de cinq centrales solaires de 225 MW pour un montant total équivalent à 116 millions d’euros. Proparco a accompagné les investisseurs français EDF Energies Nouvelles, Access Power, EREN Renewable Energy SA, Voltalia, ainsi que la société égyptienne ELSEWEDY ELECTRIC contribuant ainsi à développer les échanges de coopération technique franco-égyptiens. Ces financements permettent d’éviter des émissions de plus de 3,8 millions de tonnes de CO2 et de créer plus de 7 000 emplois directs et indirects.   

A propos de Proparco
Filiale de l’AFD dédiée au secteur privé, Proparco intervient depuis 40 ans pour promouvoir un développement durable en matière économique, sociale et environnementale. Proparco participe au financement et à l’accompagnement d’entreprises et d’établissements financiers en Afrique, en Asie, en Amérique latine ou encore au Moyen- Orient. Son action se concentre sur les secteurs clés du développement : les infrastructures avec un focus sur les énergies renouvelables, l’agro-industrie, les institutions financières, la santé, l’éducation... 
Ses interventions visent à renforcer  la contribution des acteurs privés à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), adoptés par la communauté internationale en 2015. Dans ce but, Proparco finance des sociétés dont l’activité participe à la création d’emplois et de revenus décents, à la fourniture de biens et de services essentiels, ainsi qu’à la lutte contre le changement climatique. 

Pour en savoir plus