Le centre hospitalier universitaire de l'Aga Khan de Karachi est l'établissement de santé le plus réputé du Pakistan et joue un rôle social décisif dans l’amélioration et l’accessibilité de l’offre de soins. Le projet permettra le financement des infrastructures environnementales et sociales de l’extension du CHU.
Contexte

Le secteur de la santé est en déshérence au Pakistan, classé 146ème sur 187 pays en matière d’indicateurs de développement humain. Le sous-investissement structurel de l’État en matière de santé (0,27 % du PIB sur l’année fiscale 2011/2012) ne permet pas au pays d’améliorer significativement une situation sanitaire très en-deçà des pays de la région : le Pakistan a la sixième prévalence mondiale de tuberculose et le taux de mortalité infantile le plus élevé d’Asie du Sud après l’Afghanistan. Le peu de moyens alloués par l’État se traduit par la saturation des structures sanitaires publiques, la mauvaise qualité des soins et le manque de personnel de santé qualifié. À Karachi, la plus grande ville du pays (21 millions d’habitants), l’insuffisance en termes de capacité, déjà très importante, va encore s’aggraver avec une croissance démographique qui atteint 5 % par an. Dans ce contexte de déficience du secteur public, les acteurs privés (à but lucratif et non lucratif) sont devenus le pilier du système de santé et représentent 77 % de l’offre de soins en termes de nombre de patients. Parmi ces acteurs privés, l’Aga Khan Hospital and Medical College Foundation (AKHMCF) accueille près d’1,2 million de patients par an et offre une gamme complète de services médicaux aux meilleurs standards internationaux et contribue à l’accès aux soins des patients défavorisés et à la formation des praticiens de santé de grande expertise.

Descriptif

Le projet, initié en 2009 et qui devrait s’achever en 2017, consiste en l’extension du centre hospitalier universitaire (CHU) de l’AKHMCF à Karachi : ouverture d’un vaste centre de soins ambulatoires ; augmentation de la capacité d’hospitalisation de 222 lits supplémentaires (répartis entre l’aile de soins privés, les lits d’hospitalisation de médecine générale et les unités de soins intensifs notamment néonataux et pédiatriques) ; création d’un centre d’innovation en éducation médicale. Outre l’amélioration de l’offre de soins, l’accent est mis sur l’accessibilité financière des services de santé grâce à un programme de soutien financier pour les patients défavorisés. Par ailleurs, le programme d’extension du CHU requiert 16 MUSD d’investissements en infrastructures et équipements liés à l’efficacité énergétique, à la sécurisation de l’approvisionnement en électricité et à l’incinération des déchets biomédicaux, auxquels le financement de l’AFD sera affecté.

Impacts

Effets positifs en matière de santé publique : augmentation des capacités d’accueil dans un contexte de saturation des structures sanitaires, amélioration de l’accessibilité financière à des soins de qualité via le programme PWP, qui prendra en charge une partie des coûts de traitement pour les patients défavorisés, amélioration des capacités de formation du pays par la construction d’un centre d’innovation en éducation médicale. Nette diminution de l’impact environnemental de l’extension de l’AKHMCF grâce au ciblage de la contribution de l’AFD sur l’efficacité énergétique et sur l’incinération des déchets : évitement de 26 000 téqCO2 par an.

22/01/2014
Date de début du projet
31/01/2018
Date de fin du projet
48 mois
Durée du financement
Secteurs
Karachi
Localisation
Outils de financement
12 500 000
USD soit
11 300 000
Euros
montant du programme
Aga Khan Hospital and Medical College Foundation
Bénéficiaires