L’extension et la modernisation de l’Université des Montagnes a pour objectif de soutenir son dispositif de formation dans des domaines clés que sont la santé, les sciences et technologies. Ce projet est une réponse à la demande croissante de formation de la jeunesse et met à la disposition de l’économie camerounaise une main d’œuvre qui répond à ses besoins.
Contexte

Dans un contexte marqué par une très forte croissance de la demande d’enseignement supérieur, une crise des universités publiques et une forte demande en personnel qualifié dans les domaines de la santé et des sciences et technologies au Cameroun, l’AFD a signé, le 21 décembre 2012, une convention de financement pour l’extension et la modernisation de l’Université des Montagnes (UDM). Située dans la ville de Bangangté, l’université a été créée par l’Association pour l’éducation et le développement, association de droit camerounais à but non lucratif. Elle a ouvert ses portes en octobre 2000 et développe une offre de formations qui répond à la forte demande de la jeunesse camerounaise et aux besoins du marché du travail, en particulier dans le domaine médical et paramédical dont les besoins en personnel qualifié sont importants et les formations de qualité peu disponibles. L’université possède par ailleurs une clinique d’application - la Clinique Universitaire des Montagnes – afin d’assurer un enseignement professionnalisant. Au vu des effectifs actuels, les locaux de l’université sont devenus trop exigus, ses salles de cours et de travaux pratiques sont désormais surchargées et inadaptées. D’où ce projet d’extension et de modernisation des infrastructures afin de consolider son offre de formation.

Descriptif

Le prêt de l’AFD financera la construction de cinq bâtiments pédagogiques comportant des salles de classes, des laboratoires et des bureaux pour les enseignants, la construction d’un amphithéâtre, la construction d’un bâtiment administratif, la construction d’une résidence universitaire et d’un espace commercial, la construction d’un restaurant universitaire, et d’un bâtiment médical polyvalent. Ces nouvelles infrastructures porteront la capacité totale de formation de l’UDM de 1500 à 3500 étudiants à l’horizon 2017 et augmenteront les capacités d’accueil de la clinique afin de traiter 7500 patients par an dans les différents services de la clinique. Ces investissements s’accompagneront d’efforts particuliers visant à consolider l’université et la clinique par le recrutement de personnel permanent hautement qualifié et la formation du personnel ; garantir l’emploi en renforçant les partenariats avec les entreprises et en assurant un suivi rapproché du devenir des jeunes diplômés ; renforcer la qualité des formations proposées par la recherche de partenariats académiques et scientifiques de haut niveau et le développement des activités de recherche et consolider la notoriété sous régionale de l’UDM afin d’augmenter la part des étudiants non camerounais dans les effectifs.

Impacts

Les effets attendus du projet sont de plusieurs ordres : Fournir des ressources humaines adaptées aux besoins des entreprises des secteurs de la santé, de l’industrie et des services et ainsi contribuer au développement économique du Cameroun Apporter une réponse à la forte demande de formation supérieure et participer à la politique de lutte contre le chômage menée par le gouvernement camerounais Participer à la politique de renforcement des capacités du secteur de la santé, dont les besoins en personnel technique et médical correctement formé sont importants Contribuer au développement local de la ville de Bangangté et augmenter l’accès de la population locale aux services de santé

21/12/2012
Date de début du projet
31/12/2016
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Secteurs
Bangangté
Localisation
Outils de financement
Etudiants et jeunes
Secteur médical et paramédical
Entreprises
Ville de Bangangté
région de l'ouest
Bénéficiaires