Ce projet permettra l’amélioration de l’accès aux services de base et de la santé à travers la continuité du service d’eau potable dans les quartiers périphériques de Niamey ainsi que le traitement des eaux usées hospitalières rejetées dans le fleuve.
Contexte

Niamey, capitale du Niger, enregistre une croissance soutenue de sa population et voit sa superficie s’agrandir. Cette croissance suscite des besoins nouveaux en termes d’infrastructures et de services, en particulier dans le secteur de l’eau et de l’assainissement dans les quartiers périphériques de la ville. A Niamey, le taux de desserte en eau potable est estimé à 89%. Du fait de la croissance démographique et du succès des programmes de branchements individuels, les volumes consommés ont progressé de façon plus importante que prévu et les capacités de production d’eau potable atteignent leurs limites. Par ailleurs, le secteur de l’assainissement affiche un important retard. La ville de Niamey ne dispose pas d’ouvrages d’assainissement collectifs et l’assainissement se fait essentiellement à travers des fosses septiques individuelles. Les eaux usées, non traitées dans la plupart des cas, sont rejetées dans le fleuve Niger.

Descriptif

Le projet permettra d'une part de financer la réalisation de travaux d’urgence dans l’usine de Yantala pour accroître de 15 000 m3 par jour la capacité de production d’eau potable et ainsi mieux répondre à la forte demande en période de pointe. En parallèle sera construite une nouvelle filière de traitement de 40 000 m3 par jour dans l’usine de Goudel, dont la mise en service est prévue en 2018. Le projet financera également la réalisation du réseau d’adduction et de nouveaux réservoirs de stockage, ainsi que l’extension et la densification du système de distribution pour accompagner l’extension de la ville de Niamey dans les zones nord et sud-ouest. La réalisation d’environ 15 700 branchements individuels et d’environ 170 bornes fontaines est également prévue. D'autre part, le financement de l’actualisation du schéma directeur d’assainissement des eaux usées et pluviales de la ville de Niamey permettra de définir un programme d'investissements pour le secteur. Le projet financera enfin des investissements ciblés sur les hôpitaux publics de la ville afin d'améliorer et de mettre à niveau les ouvrages de traitements des eaux usées et des déchets hospitaliers dans ces hôpitaux.

Impacts

200 000 personnes auront un accès pérenne à une source d'eau potable améliorée 55 000 m3/jour d'eau potable produits 15 700 branchements individuels 170 bornes fontaines Capacité de traitement des eaux usées : 1 300 m3/jour

28/04/2015
Date de début du projet
30/06/2020
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Outils de financement
26 000 000
EUR
montant du programme