AFD, notebook, goulard
Pour financer des projets utiles dans la lutte contre le changement climatique, l’AFD vient d’emprunter 750 millions d’euros sur les marchés financiers à travers des obligations « vertes ». Une opération à succès puisque la demande des investisseurs a été quatre fois supérieure à l’offre. De bon augure avant les prochaines opérations du genre déjà prévues.

L’AFD a émis mercredi 8 novembre son deuxième emprunt obligataire climat au cours d’une opération conclue par un franc succès, démontrant l’attrait de notre agence auprès des marchés financiers. Le montant emprunté - 750 millions d’euros, sur une durée de six ans – n’aura pas suffi à répondre à la demande, loin de là.

Celle-ci a atteint un montant record pour l’Agence française de développement de 3 milliards d’euros : « Une telle demande nous a permis de réduire le taux d’intérêt de cet emprunt, explique Thibaut Makarovsky, responsable adjoint de la Division des financements et des opérations de marché à l’AFD. Cela confirme l’intérêt des investisseurs pour les obligations vertes, et nous encourage à poursuivre dans cette voie dans le futur ».


Des emprunts pour le climat


Cette opération s’inscrit dans la stratégie globale de l’AFD en faveur de la lutte contre les effets du changement climatique. Les fonds levés serviront à financer des projets présentant un fort bénéfice pour le climat. Ces projets seront principalement dédiés à l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre ; une autre part des programmes contribuera à l’adaptation des pays menacés par les conséquences du changement climatique.


Le nouveau cadre programmatique d’obligations climat mis en place par l’AFD vise à réitérer des opérations similaires tous les 12 à 18 mois. « Notre ambition est d'être un émetteur récurrent sur le marché des green bonds, confirme Françoise Lombard, directrice des finances et de la comptabilité de l’AFD. Cette émission, la deuxième pour l'AFD et la première s'inscrivant dans un cadre programmatique pérenne, constitue un jalon important en ce sens ». Rendez-vous est pris avec nos futurs investisseurs.

 


Les obligations climat, qu’est-ce que c’est ?


La lutte contre le réchauffement climatique coûte cher. Pour financer ces besoins colossaux, les banque de développement, entre autres acteurs, font appel aux obligations climat (climate bonds ou green bonds en anglais) sur les marchés financiers.


L’objectif est simple : lever des fonds pour financer des projets à l'impact positif sur l’environnement. Les obligations climat fonctionnent comme une obligation classique : il s’agit d’un emprunt contracté par l’organisme émetteur (ici, l’AFD) auprès d’investisseurs internationaux sur les marchés financiers.