Le Niger a réformé en 2001 le mode institutionnel de gestion de ses services urbains d‘eau potable. A la place d‘une gestion totalement publique, un partenariat public - privé est mis en œuvre ; cette réforme s‘accompagne d‘un programme d‘investissement financé essentiellement par les bailleurs de fonds. Cet ouvrage décrit l’organisation des services d‘eau dans les villes du Niger et rend compte des conséquences économiques, financières et sociales de la réforme. Il analyse également la répartition du coût du service et de son développement (nouveaux investissements) entre les contributeurs finaux (usagers, Etat et bailleurs).
pdf : 3.63 Mo
auteur(s) :
Vianney DUPONT
collection :
Focales
issn :
2105-5386
pages :
144
numéro :
4
disponible aussi en : fr