• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Financer la première centrale éolienne avec stockage d'énergie de France
La centrale éolienne de Petite Place, mise en service il y a 17 ans sur l'île de Marie-Galante, fait l'objet d'un renouvellement depuis 2014. Ce "repowering" vise à accroître la production de la centrale grâce aux technologies actuelles tout en la dotant d'un dispositif de stockage de l'énergie produite, une première au niveau national. L'AFD a participé au financement de ce projet novateur.
Contexte

En Guadeloupe, malgré un potentiel énergétique naturel important (géothermie, ressources hydrauliques, biomasse et biogaz, solaire et éolien), la production d’électricité à partir des énergies renouvelables reste limitée (17,5 %). Si l’énergie éolienne s'est rapidement développée sur les dix dernières années avec un doublement de la puissance installée, sa part dans la production d’électricité de l’île reste encore minoritaire (3 % avec 51 MWh de production et 12 fermes installées). Son caractère intermittent et, davantage encore, la difficulté à trouver de nouveaux sites d’implantation expliquent cette situation. Territoire pionnier en matière d'énergie éolienne, avec les premières installations dès 1990, la Guadeloupe observe actuellement sa première vague de renouvellement de centrales : le site de Petite Place en fait partie.

Descriptif

Le projet de Petite Place répond au souhait des autorités publiques de favoriser le développement de fermes éoliennes dotées de système de stockage et de prévision et ainsi gommer leur intermittence. L'investissement est porté par le groupe QUADRAN, un leader national des énergies vertes et acteur historique de l'éolien en Guadeloupe.
Le projet s'étend sur un terrain de 4 hectares à Capesterre de Marie-Galante et consiste à démanteler les 25 anciennes éoliennes d’une puissance unitaire de 60 kW et à construire au même emplacement 9 éoliennes de 275 kW de marque Vergnet. Elles délivreront donc une puissance totale de 2,475 MW, la perspective de production nette étant de 5,1 GWh par an. La nouvelle centrale comportera près de 3 fois moins d’éoliennes pour une production d’énergie doublée. Ces éoliennes seront couplées à une unité de stockage et de prévision de l’électricité produite. La mise en service industrielle est prévue pour juillet 2015.

Impacts

La centrale de Petite Place permet de réduire la dépendance énergétique de la Guadeloupe et répond aux objectifs régionaux de transition énergétique, en contribuant à la production d’électricité verte du département : sa production représentera 0,3 % de la consommation du département. Sa construction et son exploitation favorisent le développement économique de la commune de Capesterre de Marie Galante, laquelle se positionne comme un territoire exemplaire en matière d’énergies renouvelables. Aux 2 emplois locaux de maintenance que comptait la précédente centrale, s'ajouteront de nouvelles compétences spécifiques au système de stockage de l'énergie.

28/04/2014
Date de début du projet
30/06/2015
Date de fin du projet
15 ans
Durée du financement
Secteurs
Marie-Galante
Localisation
Outils de financement
8 949 000
EUR
Montant du financement
Achevé
Statut
EOLE PETITE PLACE
groupe Quadran
Bénéficiaires
Cofinanceurs