Madrasa Oulough Begh du Registan, Samarcande, Ouzbékistan
Grâce à notre premier financement en Ouzbékistan, la ville de Samarcande bénéficiera d'une gestion des déchets efficace et durable. Un vaste programme de modernisation pour une ville plus propre et un cadre de vie amélioré pour les habitants.

Établir à Samarcande une gestion intégrée des déchets efficace et durable, en ligne avec les meilleures pratiques et standards internationaux : c'est l'objectif de ce projet, dont les travaux viennent de commencer. Une initiative globale qui couvre l'ensemble du processus, de la collecte des déchets à leur traitement et valorisation.

rue, Samarcande, Ouzbékistan

Moderniser la gestion des déchets, pour une ville plus saine

Le projet prévoit la mise en place et la rénovation de 200 points de collecte, l’achat de 70 véhicules de collecte, la construction d’un centre de tri des déchets solides et d’un centre d’enfouissement technique, ainsi que des installations de traitement du biogaz issue de la décharge fonctionnant comme un bio-réacteur.

La municipalité de Samarcande et l’entreprise municipale en charge de la collecte Maroqand Obod bénéficieront de formations et d'appuis institutionnels. Des actions de sensibilisation sur la gestion des déchets seront également menées auprès de la population.

Ce projet climato-compatible réduira significativement l’impact de la production des déchets sur l’environnement et le changement climatique. Sans oublier ses conséquences positives sur le cadre de vie des habitants de Samarcande ! Selon les estimations, près de 20 000 tonnes d’émissions de CO2 seront économisées chaque année. 

Un projet intégré

Le centre d’enfouissement technique fonctionnera comme un bioréacteur qui viendra alimenter en carburant les camions de collecte.

Ce projet intégré constitue une première en Ouzbékistan et pour la région centrasiatique. 

Premiers pas en Ouzbékistan

Pour mener à bien cette démarche ambitieuse, nous avons accordé le 19 décembre 2016 à la République d’Ouzbékistan un prêt de 23,5 millions d'euros. Financement auquel s'ajoute une subvention de 8 millions d'euros de l’Union européenne, au titre de la Facilité d’Investissement pour l'Asie centrale (IFCA).

C'est la première intervention de l’AFD en Ouzbékistan. Elle fait suite à l'accord entre les gouvernements français et ouzbek lié à l’établissement et aux activités de l’AFD et de Proparco en Ouzbékistan, signé le 8 décembre à Hambourg. 

Et ouvre la voie à de nouvelles coopérations.