• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Guinée main
L’AFD s’engage sur une nouvelle aide budgétaire sur la fin de l’année 2017 afin de renforcer le lien de confiance entre l’État et les entrepreneurs et faciliter la mise en œuvre de réformes structurelles.

Le 15 décembre 2017, l’agence AFD de Conakry et le ministère de l’Économie et des Finances de la République de Guinée ont signé un accord prévoyant une aide budgétaire (ABG) de 5 millions d’euros pour l’exercice 2017.

Cet appui s’inscrit dans le cadre des réformes insufflées par le nouveau programme FMI. Il accompagne les efforts réalisés par la Guinée au nom de la gouvernance économique et financière. La Guinée s’est notamment engagée avec le soutien de l’AFD depuis 2016 dans une politique d’apurement de ses arriérés intérieurs, dont une partie a d’ailleurs été mise en exergue par un audit sur la période 1984-2013 financé par l’AFD.

En concertation avec les autorités locales, il a donc été décidé de flécher cette aide budgétaire sur la poursuite du désintéressement partiel des créanciers de la Guinée, dont la dotation budgétaire avait été fixée à 109 milliards de francs guinéens en loi de finances rectificatives 2017. Les impacts économiques seront significatifs avec des liquidités directement injectées dans la sphère marchande, et une confiance envers l’État en passe d’être retrouvée. L’État guinéen s’est engagé à continuer ces efforts en 2018.

Le soutien de l’AFD s’est fait de manière continue depuis 2012 : 37 millions d’euros d’aide budgétaire ont été consacrés à l’éducation, la santé, l’énergie et les finances. L’AFD continue donc d’accompagner cette initiative volontaire des autorités de restaurer un socle sain, et ainsi favoriser le développement de l’activité économique du pays.