L’AFD finance le projet d’aménagement de la seconde tranche du périmètre irrigué du Moyen Sebou et de l’Inaouen Aval afin de permettre l’augmentation et la sécurisation du revenu des exploitations agricoles familiales qui y vivent.
Contexte

L’agriculture est un secteur particulièrement important au Maroc, en matière d’emploi (4 millions d’actifs, 80% de l’emploi rural) et de création de richesse (15% du PIB hors agroalimentaire) mais aussi de sécurité alimentaire, d’équilibre des territoires et de gestion des ressources naturelles. L’agriculture marocaine est marquée par une forte différenciation entre des zones irriguées, bien desservies et produisant non seulement des céréales mais aussi des produits à plus haute valeur ajoutée (fruits, légumes, lait, …), et des zones moins favorisées où prédomine une petite agriculture céréalière et une activité d’élevage Pour développer le secteur agricole, le Royaume du Maroc a adopté en 2008 le « Plan Maroc Vert », plan de relance du secteur agricole visant à appuyer le développement des filières et intégrant des actions transversales, notamment liées à l’économie d’eau d’irrigation. La zone du Moyen Sebou a fait l’objet d’un premier projet financé par l’AFD pour l’équipement d’une première tranche d’irrigation couvrant 6000 ha environ, réalisé entre 1996 et 2001. Ce projet est considéré comme une expérience réussie de délégation de gestion d’une infrastructure d’irrigation à des Associations d’usagers de l’eau agricole (AUEA).  

Descriptif

Le programme a pour objectif l’augmentation et la sécurisation du revenu des agriculteurs et le développement économique de la zone du Moyen Sebou par l’aménagement et l’équipement de la seconde tranche d’irrigation du périmètre du Moyen Sebou et de l’Inaouen Aval. Le projet comprend : Le développement des infrastructures : construction d’un réseau d’irrigation en conduite sous pression pour une irrigation localisée sur 4000 ha, aménagements anti-érosifs et de désenclavement dans les zones de collines environnantes La création des associations d’usagers de l’eau agricole (AUEA) et le renforcement de leurs capacités pour la mise en valeur et la gestion de ces infrastructures tant sur la zone de la première tranche équipée dans les années 90 que de la seconde tranche concernée par ce projet, en partenariat avec les agriculteurs des systèmes de culture sans labour avec semis direct.  

Impacts

Le programme aura des effets notables sur la création de richesse, l’augmentation du revenu familial et la création d’emplois dans les zones rurales du Nord du Maroc. Il devrait conduire à une augmentation des surfaces dédiées à des productions à haute valeur ajoutée (oliviers, agrumes, maraichages, fourrage et élevage laitier). enfin, il permettra d’améliorer le revenu d’une population rurale estimée à 25 000 personnes au Nord de Meknès.  

24/06/2009
Date de début du projet
30/06/2016
Date de fin du projet
FES
Localisation
Outils de financement
40 500 000
EUR
montant du programme
Ministère de l'Agriculture
Union des fédérations des usagers de l'eau agricole
Bénéficiaires