Nigeria, Tony Elumelu Foundation
Venus des 54 pays du continent africain, 1000 jeunes entrepreneurs se sont retrouvés les 13 et 14 octobre au forum annuel de la Fondation Tony Elumelu (TEF), à Lagos, au Nigéria. Avec le concours de l’AFD, l'homme d'affaires et philanthrope Tony Elumelu poursuit son ambitieux objectif d’amorcer les carrières de 10 000 jeunes entrepreneurs.

Il y a des coups de pouce qui dépannent, et il y a des initiatives qui changent la face d’un pays. Voire d’un continent. Celle de Tony Elumelu, célèbre banquier nigérian milliardaire, vise à aider 10 000 jeunes de tout le continent à épancher leur soif d’entreprendre. 

Avec  son programme TEF Entrepreneurship, Tony Elumelu a eu une vision : investir 100 millions de dollars sur 10 ans pour identifier, former, encadrer et financer 10 000 entrepreneurs. Un pari lancé en 2015 pour booster le développement de l’Afrique par elle-même. Et démontrer l’importance de l’entreprenariat privé pour l’emploi et le développement.  

«C’est le jeune entreprenariat qui va créer la richesse »

Interrogé par Guineenews.org au cours du forum pendant lequel 1000 jeunes futurs patrons ont été récompensés cette année, le directeur de l’AFD au Nigéria, Olivier Delafosse, ne dit pas autre chose : 
 

C’est unique à l’Afrique de pouvoir disposer d’une véritable fondation africaine. La Fondation Tony Elumelu cible le jeune entreprenariat qui va créer la richesse, la croissance et les emplois de demain en Afrique. Ce n’est pas le secteur public qui va créer les emplois. Nous considérons qu’il faut donner les moyens en infrastructures, en électricité, en environnement des affaires, en réglementations au secteur public pour faciliter la vie et donner les infrastructures aux entreprises. C’est ce qui va permettre à celles-ci de se développer, de créer de l’emploi et de la richesse.

L’AFD soutient l’initiative de la fondation

À l’occasion du forum, l’AFD a signé un protocole d’accord avec la fondation TEF pour promouvoir le jeune entreprenariat en Afrique. Portant à la fois sur une garantie sur les prêts accordés aux start-ups soutenues par la fondation et un programme de production de connaissances conjoint sur le jeune entreprenariat, l’accord fait également la promotion du dispositif de parrainage porté par la fondation. Au rythme endiablé auquel file Tony Elumelu, l’Afrique devrait vite être au courant. 

Nigeria, Tony Elumelu, bio

Tony Elumelu, qui es-tu ?

Patron de la United Bank for Africa (UBA), l’une des plus puissantes banques du continent africain, Tony Elumelu, 54 ans, se veut le promoteur de « l’africapitalisme ». Pour ce diplômé de Harvard, cela signifie donner la priorité aux secteurs productifs de l’économie au secteur privé et à l’économie productive, en se focalisant sur l’Afrique. Peu friand des aides internationales déversées sans discernement, Tony Elumelu œuvre pour réorienter ces fonds – et ses propres deniers - vers les secteurs agricoles, les entreprises et les jeunes pousses qui feront les entrepreneurs de l’Afrique de demain.

La fondation qu’il a créée promeut le jeune entreprenariat sur le continent africain, en finançant notamment le programme éponyme évoqué ici mixant formation, mise en réseau, dotation en fonds propres et parrainage.

Pour en savoir plus, lire le portrait que Le Monde lui a consacré .