L’AFD et l’Institut de recherche économique appliquée (IPEA) ont signé le 11 avril 2017 un accord de coopération scientifique. Au cœur du partenariat : GEMMES, le nouvel outil de modélisation macroéconomique de l’AFD qui intègre dans ses scénarios financiers les impacts du changement climatique.

Intégrer le climat aux modèles macro-économiques

La réduction des émissions de gaz à effet de serre et l'adaptation aux dérèglements écologiques sont aujourd'hui des conditions sine qua non pour une prospérité partagée. C’est pourquoi nos économistes ont développé un nouvel outil de modélisation : GEMMES (pour Generalized Monetary Mutlisectoral Macrodynamics for the Ecological Shift). Sa spécificité ? Il intègre l'énergie et le climat dans les modèles macro-économiques.

Un outil qui entend éclairer l'action publique sur les enjeux auxquels sont confrontés les pays émergents et en développement : emploi et chômage, inégalités, transition énergétique, endettement public et privé, et impact sur la croissance. Un module climat a été créé pour élaborer des scénarios prospectifs d’évaluation de l’impact.

Circulation, voitures, ville, Brésil

Brésil, pays pilote

Et le Brésil a été choisi pour faire partie de l'aventure GEMMES : une version a ainsi été adaptée à l’économie locale. D’autres applications sont à l’étude pour la Côte d’Ivoire, le Vietnam et la Colombie.

La collaboration scientifique engagée avec l’IPEA mobilisera un chercheur brésilien pendant 3 ans. Il sera associé aux travaux de l’équipe de recherche GEMMES basée à Paris. Et parce que le sujet est plus que jamais d'actualité, un séminaire de haut niveau dédié à la modélisation sera organisé au Brésil fin 2017.