La Régie des eaux de Phnom Penh (Phnom Penh Water Supply Authority ou PPWSA) a hérité d‘une situation de délabrement total après la guerre. Sous l’égide d‘un nouveau directeur général charismatique, elle a amorcé en 1993 un redressement spectaculaire. Les résultats atteints aujourd‘hui sont remarquables et font de PPWSA l’une des sociétés de distribution d‘eau les plus performantes de la région. La régie parvient à combiner un excellent rendement technique, une gestion commerciale qui gagne en professionnalisme et une rentabilité financière peu commune pour le secteur avec une politique de service aux populations pauvres de plus en plus adaptée.

Les raisons de ce succès tiennent sans doute aux spécificités de la situation de PPWSA : réseau concentré, accès à l’eau facile et aide internationale massive fournie dans le contexte d‘urgence de l’après-guerre. Néanmoins, le changement de culture opéré par le directeur général - un véritable tour de force - est à l’origine des résultats obtenus.

PPWSA doit cependant faire face aujourd‘hui à plusieurs défis. L’élargissement du périmètre d‘intervention vers les zones périurbaines éloignées où vivent des populations pauvres constitue un premier facteur de fragilité du modèle. Par ailleurs, le déséquilibre grandissant en termes d‘accès à l’eau entre la capitale et la province remet progressivement en cause l’octroi préférentiel à PPWSA des financements concessionnels du secteur et soulève la question de sa responsabilité vis-à -vis des autres centres (assistance technique, contrôle partiel ?) ou pour la gestion de l’assainissement. Le maintien d‘une situation financière solide dans cet environnement plus exigeant nécessitera de trouver de nouvelles solutions, comme le recours à un endettement sans garantie de l’État inauguré en 2006 auprès de l’Agence Française de Développement (AFD).
pdf : 2.91 Mo
pays / région : Asie et Pacifique Cambodge
auteur(s) :
Alain RIES
Aymeric BLANC
collection :
Document de travail
pages :
28
numéro :
40
disponible aussi en : fr