Le Nigéria est une jeune démocratie, marquée par des défis dont les dimensions n’ont d’égal que son poids démographique et économique. Le pays est peuplé de plus de 160 millions d’habitants, avec une population répartie de façon égale entre villes et campagnes. Son produit intérieur brut, réévalué en 2014, en fait aujourd’hui la première économie africaine. Cependant, malgré la forte croissance enregistrée depuis une décennie (7 % par an en moyenne) et les importants revenus pétroliers générés par l’exploitation de près de 2 millions de barils de brut par jour, plus de 40 % de la population vit encore sous le seuil de pauvreté. L’accès à la santé, à l’éducation, à une source d’eau potable ou à l’électricité y est inférieur à la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne. Enfin, le pays connaît des disparités très fortes : en 2010, le taux de pauvreté dans l’État de Lagos a été réduit à 23 %, alors qu’il atteignait 60 % dans les États du Nord-Est.
Depuis 2003, les gouvernements successifs mettent en oeuvre un programme de réformes qui a pour ambition de résorber les retards pris par le Nigéria et de hisser le pays au niveau des économies émergentes. Il a pour principaux objectifs le renforcement du capital humain (éducation, santé et formation professionnelle), la diversification de l’économie et l’amélioration de sa compétitivité (agriculture et sécurité alimentaire, industrie manufacturière), ainsi que le développement des infrastructures ( électricité, transports et technologies de l’information et de la communication).
pdf : 1.82 Mo
pays / région : Nigéria
collection :
L'AFD et
disponible aussi en : fr en