• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
île de Fatu Hiva, Polynésie
À l’occasion de la seconde édition du One Planet Summit organisé en marge de la 73e Assemblée générale des Nations unies, l’AFD, l’Union européenne, la Nouvelle-Zélande et l’Australie ont annoncé le lancement de l’initiative Pacifique, qui se voit doter de plus de 21millions d'euros.
logos Initiative Pacifique

 

L'Initiative conjointe du Pacifique sur la biodiversité, les changements climatiques et la résilience vise l’adaptation des petites îles du Pacifique et de leurs populations aux effets du changement climatique et la protection de leur biodiversité en mettant en œuvre des solutions basées sur la nature. 

Répartis sur plus de 30 millions de km², les États insulaires du Pacifique Sud sont particulièrement vulnérables aux effets du changement climatique et aux risques de détérioration de leurs écosystèmes. En première ligne face à la montée des eaux et confrontée à la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes, la zone Pacifique fait partie de points chauds de la biodiversité reconnue d'importance mondiale. Ces écosystèmes insulaires uniques et divers qui fournissent des services écologiques vitaux aux populations locales sont menacés.

L’objectif de l’initiative, qui recouvre 19 pays et territoires d’Outre-mer, est d’organiser une coalition internationale pour mobiliser davantage de ressources financières afin d’accélérer et de simplifier le financement de l’adaptation et de la protection de la biodiversité. 

L’initiative concentrera ses actions sur deux thématiques complémentaires :

  • la conservation et la restauration de la biodiversité marine et terrestre ;
  • la réduction des vulnérabilités et l’anticipation des effets du changement climatique.

La mise en œuvre des programmes d’actions s’appuiera principalement mais de manière non exclusive sur la Communauté du Pacifique (CPS) et le secrétariat du Programme Régional Océanien de l’Environnement (PROE), deux organisations qui mettent en œuvre les priorités définies par les pays membres et ayant depuis longtemps démontré leurs compétences en matière de gestion de projets à l’échelle de la région.

L'AFD est fière de s'engager à hauteur de 10 millions d'euros dans l'Initiative Pacifique et de contribuer à la réalisation de projets en faveur de la protection de la biodiversité et de la résistance des communautés insulaires du Pacifique. Nous nous engageons avec nos partenaires de la Commission européenne, de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie à relever nos ambitions en matière d'adaptation, en particulier dans les régions les plus vulnérables au changement climatique. À partir de cette base, l'initiative Pacifique a vocation à grandir et cherche désormais à convaincre d’autres partenaires de financer des projets toujours plus ambitieux dans la région. 

Rémy Rioux, directeur général de l'AFD

Le Pacifique compte plus de 12 millions d'habitants et, bien que leur contribution au changement climatique soit minime, ils en subissent grandement les conséquences. Le Pacifique abrite également une part importante de la biodiversité mondiale, qui est de plus en plus menacée. Avec la contribution de 10 millions d'euros de l'UE à l'initiative conjointe, nous renouvelons notre engagement d’accompagner la protection de la région face au changement climatique et de ses impacts sur la biodiversité, les moyens de subsistance et l'environnement.

Neven Mimica, Commissaire Européen chargé de la coopération internationale et du développement

La protection de la biodiversité et la gestion des écosystèmes sont essentielles au succès du développement de la région du Pacifique, la résilience aux changements climatiques étant l'une des principales priorités identifiées par les pays insulaires du Pacifique. La Nouvelle-Zélande est heureuse d'appuyer cette initiative, qui s'appuie sur nos efforts pour promouvoir la protection de la biodiversité et renforcer la résilience aux changements climatiques dans le Pacifique. La contribution de la Nouvelle-Zélande sera spécifiquement axée sur l'appui au Pacifique dans la lutte contre les espèces envahissantes.
 

Jo Tyndall, Ambassadrice de la Nouvelle-Zélande pour le climat

Les pays insulaires du Pacifique ont identifié les changements climatiques comme la plus grande menace pour leurs moyens de subsistance, la sécurité et le bien-être des populations du Pacifique. L'Australie est heureuse de soutenir cette initiative qui réunira des partenaires clés pour aider les pays à relever les défis liés à la biodiversité et au changement climatique. Il s'ajoutera au portefeuille diversifié de l'Australie en matière d’accompagnement à la résilience et face au changement climatique dans le Pacifique, qui représentait environ 200 millions de dollars au cours des deux dernières années.

Patrick Suckling, ambassadeur d’Australie pour l’environnement

L'adaptation des populations les plus touchées par les effets néfastes du changement climatique est non seulement une priorité, mais aussi un acte de responsabilité. C'est pourquoi la France est fière de soutenir une initiative multilatérale visant à accroître la résilience des communautés des îles du Pacifique par des solutions fondées sur la nature et la conservation de la biodiversité.

François de Rugy, ministre français de la Transition écologique et solidaire

Contacts presse

Charlotte-Fleur Cristofari, cristofaricf@afd.fr 
Valentin Riehm – riehmv@afd.fr