De fortes dépenses de santé causées par un choc temporaire de santé (« dépenses catastrophiques ») peuvent avoir des conséquences économiques néfastes persistantes à long terme. L'assurance-santé vise à éviter de telles dépenses, et peut potentiellement susciter une augmentation de l’utilisation des services de santé et in fine une amélioration de l'état de santé de ses adhérents. Toutefois, ces avantages de l’assurance-santé, lorsque celle-ci repose sur une affiliation volontaire des assurés, risquent d‘être mis à mal par un phénomène de sélection adverse. Ainsi, sans régulation ni subventionnement importants, il est à craindre que seule une fraction limitée et spécifique des ménages (ceux qui anticipent des dépenses de santé importantes) ne consente à souscrire un tel mécanisme. C'est ce type de sélection qu'étudient les auteurs de ce document, en se basant sur une expérimentation aléatoire contrôlée d‘un programme de micro-assurance de santé en milieu rural au Cambodge. D‘autres facteurs de sélection sont également testés dans un papier complémentaire (Analyse d‘impact n° 11)
pdf : 565.41 Ko
pays / région : Asie et Pacifique Cambodge
auteur(s) :
David I. LEVINE
Rachel POLIMENI
coordinateur :
Stéphanie Pamies
collection :
Évaluations ex-post
issn :
2101-9657
pages :
52
numéro :
10
disponible aussi en : fr en