Le FEXTE, un instrument de coopération et de préparation de projet

Le Fonds d'expertise technique et d'échanges d'expériences (FEXTE) finance des programmes de coopération technique et des études de préparation de projet dans les pays en développement. En 2017, l'AFD a engagé 14,7 millions d’euros.
  • logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Colombie Femme chantier
Le FEXTE est destiné à répondre aux demandes et besoins d’expertise et d’expériences françaises des pays bénéficiaires de l’aide publique au développement (au sens du Comité d'aide au développement de l’OCDE) dans lesquels l’AFD est autorisée à intervenir, tout en contribuant à leur développement durable.

Critères d’éligibilité

Depuis 2017, tous les pays bénéficiaires de l’aide publique au développement (au sens du Comité d'aide au développement de l’OCDE) dans lesquels l’AFD est autorisée à intervenir sont éligibles au FEXTE, quel que soit le niveau de revenu national brut par habitant.

Le programme de coopération technique doit répondre à 3 critères :

  • Être conforme aux mandats et priorités géographiques et sectoriels de l’AFD ;
  • Valoriser une expertise ou une expérience française existante ;
  • Contribuer à l’influence française, en termes économiques, de politiques publiques et/ou de diplomatie écologique.

Les programmes pouvant en bénéficier

Le dispositif peut être utilisé pour financer plusieurs types d’opérations :

  • Études de préparation de projets : programmation, pré faisabilité, faisabilité, avant-projet sommaire ou détaillé.
  • Coopération technique : assistance technique résidente, expertise court terme ou itérative, actions de formation de haut niveau, partenariats stratégiques entre institutions paires.

4 exemples d'opérations financées sur le FEXTE

Une coopération technique : les services d’une municipalité française accompagnent une autre municipalité dans la mise en œuvre d’un projet de mobilité urbaine. Ce partage d’expérience peut porter sur toutes les dimensions du projet : aspects normatifs, modalités de gestion du service, etc.

Une assistance technique : un opérateur d’électricité s’inspire des dispositions françaises pour financer des investissements importants dans les énergies renouvelables. 

Un programme de coopération technique : le FEXTE accompagne un financement sectoriel ou un plan d’investissement sur lesquels des savoir-faire français sont mobilisables. 

Une étude de préparation de projet : mobilisation de l’expérience française dans la réalisation d’études sur la sécurité de barrages hydroélectriques (risques géotechniques et sismiques ; conséquences sur les populations), en amont de la mise en place d’un projet de réhabilitation de ces infrastructures.

Pour aller plus loin
Le prêt, premier outil de financement de l'AFD
Infotep, formation en République dominicaine

L’AFD accorde différents types de prêts. Leurs conditions sont déterminées en fonction de la nature du projet et de son environnement (impact et contexte politique, économique, social, environnemental) et de la qualité de l'emprunteur (secteur d’activité, notation, garanties).

Les subventions, pour le développement des pays les plus pauvres
femme, eau, RDC, Moura

L’AFD accorde différents types de prêts. Leurs conditions sont déterminées en fonction de la nature du projet et de son environnement (impact et contexte politique, économique, social, environnemental) et de la qualité de l'emprunteur (secteur d’activité, notation, garanties).

Le C2D, un mécanisme pour soulager les pays endettés
Au cœur d'une école bilingue "Excellence Learning school" à Niamey, Niger

Le contrat de désendettement et de développement (C2D) est un outil qui permet de reconvertir la dette de certains pays. Concrètement, une fois qu’un pays pauvre très endetté a signé un C2D avec l’AFD, le pays continue d'honorer sa dette jusqu’à son remboursement et, à chaque échéance remboursée, l'AFD reverse au pays la somme correspondante sous forme de don. Celle-ci sert alors à financer des programmes de lutte contre la pauvreté.

Les financements des projets des ONG
Élèves du lycée technique de Nouakchott, Mauritanie

La collaboration financière directe entre l’AFD et les OSC couvre aujourd’hui un large spectre d’instruments adapté aux spécificités des OSC et à leur valeur ajoutée : appui à l’innovation (Facilité d’innovation sectorielle pour les ONG ou FISONG ; financements du Fonds français pour l’environnement mondial, FFEM), financement des interventions dans les contextes de fragilité, de crise et de post-crise (APCC), et soutien à leurs initiatives, via le dispositif Initiatives-OSC.

La FICOL, un tremplin pour l’action extérieure des territoires français
des grattes-ciel à Manille aux Philippines

L’AFD a mis en place des financements à destination des collectivités françaises pour accompagner, notamment en expertise technique, les pays en développement.