Six ans après la vague des Printemps arabes, les jeunesses de la zone MED, dans toute leur diversité, sont confrontées à divers défis. Certains groupes sont ou se perçoivent comme exclus, du fait par exemple de blocages dans l’accès à l’emploi, des inégalités régionales et urbaines, ou encore du désinvestissement citoyen qui a succédé à l’enthousiasme des révolutions. Les recompositions culturelles, communautaires et familiales à l’œuvre dans la région jouent également un rôle important. Importante numériquement du fait de la transition démographique (youth bulge), la génération des 15-29 ans (ou au-delà , puisque l’intégration dans la vie adulte est parfois problématique) adresse des questions pressantes, parfois violentes, aux systèmes économiques, sociaux et politiques en place. Les bailleurs et les agences de développement, dont l’AFD, sont questionnés sur leur aptitude à favoriser l’intégration réussie de la jeunesse dans ce voisinage immédiat de la France et de l’Europe. Cette note dresse un tableau général de la situation, à partir d‘une recherche sur sources secondaires (bibliographie et entretiens avec des chercheurs et observateurs) et de deux études de terrain (approfondie au Liban, synthétique en Tunisie), pour déboucher sur des pistes de projets possibles en faveur des jeunesses de la zone MED.
pdf : 3.92 Mo
auteur(s) :
Sébastien DUHAUT (Altai Consulting)
coordinateur :
Xavier RICARD LANATA
collection :
Notes techniques
issn :
2492-2838
pages :
139
numéro :
28
disponible aussi en : fr