Le Sénégal est le premier pays d’Afrique sub-saharienne à avoir engagé, à la suite de nombreux pays développés ou émergents, un programme de mise à niveau de ses entreprises (PMNE). Ce programme consiste en un accompagnement technique et financier des entreprises pour la réalisation d’investissements jugés nécessaires à leur développement. Les entreprises déclarées éligibles au programme présentaient, avant d’en bénéficier, des caractéristiques spécifiques par rapport aux cinq milliers d’autres entreprises potentiellement éligibles, c’est-à-dire qui respectaient les différents critères fixés. Elles étaient notamment plus grandes, plus performantes et plus saines sur le plan financier. Ces spécificités ont conduit, pour juger de l’impact réel du PMNE sur les entreprises bénéficiaires, à recourir à une démarche rigoureuse, afin de corriger les biais de sélection à l’entrée du PMNE. Les méthodes économétriques déployées révèlent des impacts positifs et significatifs de la mise à niveau. Ces impacts sont durables sur la valeur ajoutée et l’excédent brut d’exploitation des entreprises mises à niveau, et limités aux quatre premières années après la validation du plan de mise à niveau sur les investissements matériels. En dépit de ces résultats favorables sur les entreprises bénéficiaires du PMNE, l’impact macroéconomique apparent demeure limité, compte tenu du poids restreint de ces entreprises. Ainsi, les surplus de valeur ajoutée générés correspondent durant la période à moins d’un dixième de point de croissance annuelle du PIB. Enfin, les externalités du programme, positives ou négatives, sur les autres entreprises non bénéficiaires se sont avérées difficiles à appréhender, faute de pouvoir identifier des entreprises théoriquement non affectées par le programme.
pdf : 610.52 Ko
pays / région : Afrique Sénégal
auteur(s) :
Nans BASTIDE
Bertrand SAVOYE
collection :
Research Papers
issn :
2492-2846
pages :
83
numéro :
6
disponible aussi en : fr