• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Lutte contre la déforestation grâce à la surveillance de l’environnement assistée par satellite
La lutte contre la déforestation est reconnue par la communauté internationale comme étant un des moyens de lutter contre le changement climatique. Pour permettre au Gabon d’assurer le suivi de son couvert forestier, l’AFD a permis à l’Agence Gabonaise d’Études et d’Observations Spatiales de se doter de moyens de captation d’images satellites.
Contexte

Le Gouvernement du Gabon a mis en place depuis plus de dix ans une stratégie et une politique forte et cohérente en faveur d’un développement économique compatible avec la préservation des écosystèmes forestiers, s’appuyant sur la création d’aires protégées (qui représentent à ce jour plus de 11 % de la superficie nationale) et sur la mise en place de concessions forestières dont la gestion durable est assurée par la mise en œuvre de plans d’aménagement à long terme (75 % des forêts productives enregistrées au Gabon sont engagées dans l’aménagement durable). Grâce à l’acquisition de compétences et des équipements nécessaires pour l’acquisition des données satellitaires d’observation de la terre, l’objectif du Gabon est de mettre en place un suivi du couvert forestier en adéquation avec les exigences prévues dans le cadre de la convention climat et du protocole de Kyoto.  

Descriptif

Le projet visait à contribuer à la structuration d’un réseau de suivi des forêts et de l’environnement par le spatial appliqué au développement durable dans le cadre de la coopération régionale avec les pays du bassin du Congo. Il avait pour objectifs d’installer sur le sol gabonais une antenne de réception d’images satellitaires, de construire un centre de compétence permettant d’accueillir les équipements nécessaires à leurs traitements et de fournir un espace d’accueil pour le personnel travaillant sur ces images. Le projet a été porté par l’Agence Gabonaise d’Études et d’Observations Spatiales (AGEOS). L’Institut de Recherche et de Développement (IRD) assurait la fonction d’appui à la maîtrise d’ouvrage.  

Impacts

Le projet devait permettre au Gabon d'appréhender et de suivre de manière détaillée les évolutions des ressources naturelles qu'il s'agisse, en premier lieu, du couvert forestier, mais également de l'érosion côtière, de la croissance urbaine... Il constitue un outil central dans le suivi des dynamiques territoriales, de la gestion durable des ressources naturelles et l’aménagement du territoire en adéquation avec les choix politiques et les exigences du développement durable. Il permet également d'encourager le développement d’une offre de formations spécifiques et de projets de recherches répondant aux besoins du pays.

18/01/2011
Date de début du projet
30/06/2015
Date de fin du projet
5 ans
Durée du financement
Libreville, Gabon
Localisation
Outils de financement
9 000 000
EUR
Montant du financement
Achevé
Statut
État Gabonais
Bénéficiaires