Ce projet est un projet d’aménagement à l’échelle de la ville de Tunis. Il a vocation à améliorer le cadre de vie des habitants, à corriger les inégalités territoriales en raccordant certains quartiers isolés à la ville, et à construire une ville durable.
Contexte

Dans les années 1960, le réseau de tramway de Tunis, développé au début du siècle, est démantelé pour faire place, comme dans d'autres villes, à l'automobile. À partir de 1985, un nouveau réseau de transport ferroviaire est réintroduit : le "Métro léger". Doté initalement de 5 lignes et d'une longueur totale de 35 km, ce système mixte de transport en site propre s'apparente au tramway par son mode d'insertion dans la voirie générale et au métro par la longueur des rames et des inter-stations. Le réseau de métro léger s’avère une réussite en ce sens où il a promu un mode de transport collectif massif et a été structurant pour la ville de Tunis. L’extension et la modernisation du réseau s’avère être un enjeu majeur pour suivre les évolutions de la ville et stabiliser durablement l'équilibre entre transports collectifs et transports individuels. C’est la raison pour laquelle a été lancé il y a quelques années un ambitieux programme d’investissements de rénovation et d’extension des infrastructures intégrant par ailleurs de nouvelles rames plus confortables et accessibles aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite.

Descriptif

Le programme prévoit notamment les opérations suivantes : Extension de la ligne sud et mise à niveau de la ligne existante. La ligne sud est la première ligne de métro léger de Tunis, mise en service en 1985. L'extension porte sur une bretelle de 6,7 km, desservant environ 120 000 habitants de quartiers populaires. Plusieurs établissements scolaires et résidences universitaires sont également desservis par cette bretelle. Extension de la ligne ouest et mise à niveau de la ligne existante. La ligne ouest dessert les quartiers de La Manouba et plusieurs équipements publics, dont le musée national et un grand stade. L'extension sur 5 km desservira le campus universitaire de Tunis, dont la capacité à terme sera de 40 000 étudiants, et de nouveaux quartiers d'habitation. Mise à niveau de la ligne Tunis – La Goulette – La Marsa (TGM). Il s'agit d'une ligne ferroviaire de 18 km, rattachée au réseau du métro léger. Elle dessert le littoral (port de la Goulette, Carthage, La Marsa) après une traversée sur 10 kilomètres du lac de Tunis. Le projet porte sur la sécurisation de la plate-forme ferroviaire, le renforcement de la signalétique et la modernisation des postes électriques. Amélioration de l'organisation de la Société des Transports de Tunis (STT) et de la gestion du réseau. Ce projet porte sur le renforcement de la STT en matière d'outils fondamentaux de gestion : système d'information intégré, manuel de procédures opérationnelles (administratif, financier, technique), simplification tarifaire… Le coût total du projet s’élève à 325 millions d’euros dont les différents financements sont ainsi répartis comme suit : AFD : 40 millions d'euros Banque européenne d'investissement (BEI) : 55 millions d'euros État Tunisien : 60 millions d'euros État Français (Réserve pays émergent / Ministère des finances) : 170 millions d'euros

Impacts

En adaptant l'offre de transport collectif à la croissance économique et urbaine, le programme permet à la fois de limiter les transports individuels coûteux en énergie et de favoriser les activités économiques urbaines. Il offre aussi au pays l'opportunité de valoriser ses ressources énergétiques, l'électricité nécessaire au métro léger étant produite à partir du gaz naturel dont les réserves sont importantes en Tunisie, contrairement au pétrole, qui doit être importé. En termes de desserte, l'extension de la ligne sud touche une population potentielle d'environ 120 000 personnes et celle de la ligne ouest d'environ 80 000 personnes. Les améliorations pour le réseau (gestion, boucle centrale) profite indirectement à l'ensemble de l'agglomération, soit une population potentielle attendue en 2020 de 3 millions d'habitants.

03/05/2006
Date de début du projet
30/06/2015
Date de fin du projet
Secteurs
Tunis
Localisation
Outils de financement
La Société des Transports de Tunis (STT)
TRANSTU
Bénéficiaires