À Anuradhapura, site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, l'AFD finance un projet de développement urbain intégré au service de l'attractivité et du développement durable de la ville. Le projet permettra de valoriser les patrimoines culturel et naturel de la ville tout en améliorant la mobilité urbaine et en diminuant la vulnérabilité du territoire aux inondations.
Contexte

Si le taux d’urbanisation reste limité à Sri Lanka, le gouvernement cherche à développer depuis 2010 un système de villes compétitives, respectueuses de l'environnement et interconnectées. Dans le cadre de cette politique d’aménagement du territoire, le gouvernement a lancé le programme de développement des villes stratégiques (SCDP) et appuie des projets urbains intégrés dans plusieurs régions métropolitaines et villes stratégiques, dont Anuradhapura. Capitale de la province du Nord-Centre, la ville est non seulement un pôle économique et administratif régional mais également un symbole fort de l’identité nationale. Première implantation bouddhiste de l’île au IIIème siècle av JC et capitale de Sri Lanka pendant plus de dix siècles, Anuradhapura a été classée site patrimoine mondial par l’UNESCO en 1982. Ce patrimoine doit aujourd'hui être protégé des risques liés à une croissance urbaine parfois peu maîtrisée mais aussi valorisé. Le rayonnement religieux de la ville à l’échelle du pays présente un potentiel touristique sous-exploité.

Descriptif

Élaboré en partenariat avec le ministère sri lankais de la mégapole et les acteurs locaux, le projet vise à promouvoir l’attractivité et le développement durable d’Anuradhapura. Il devrait permettre un co-développement de la ville sacrée et de la ville moderne, sur la base de l’amélioration du fonctionnement urbain et d’une meilleure préservation et valorisation des patrimoines culturel et naturel du territoire. Le projet vise trois objectifs : renforcer le réseau pluvial pour diminuer le risque d’inondations, via la réhabilitation et/ou la construction d’ouvrages de gestion des eaux pluviales (canaux et fossés latéraux) ; améliorer la mobilité urbaine en centre-ville et dans la ville sacrée, par des investissements sur la nouvelle gare routière, sur les voies d’accès au site classé et par la création de circuits de visite et de cheminements doux. Ces aménagements apportent une réponse adaptée aux besoins différenciés des usagers (habitants, touristes, pèlerins) et renforcent l’accessibilité au site sacré tout en encourageant l’utilisation de modes de déplacement alternatifs. favoriser une gestion urbaine et patrimoniale pérenne en valorisant l’ensemble du patrimoine de la ville, ce qui devrait accroître les retombées économiques locales issues du tourisme, et en accompagnant les acteurs du projet par un dispositif d’assistance technique et d’études.

Impacts

Préservation de la valeur des patrimoines naturel et culturel de la ville, en les protégeant des inondations et d’un trafic aujourd’hui important ; Intérêts économiques grâce à la croissance de la fréquentation touristique, activité dont dépend la majeure partie du tissu économique privé de la ville ; Réduction de la vulnérabilité du territoire aux inondations, risque récurrent à Anuradhapura.

01/12/2016
Date de début du projet
5 ans
Durée du financement
Anuradhapura
Localisation
Outils de financement
République démocratique socialiste du Sri Lanka
Bénéficiaires