Rapport final de la mission confiée par l’AFD à Intercooperation et Institutions et Développement sur l’évaluation et la capitalisation de ses interventions dans le secteur forestier de quatre pays du Bassin du Congo : Gabon, Cameroun, République centrafricaine et République du Congo. Cette évaluation mesure la pertinence et la cohérence de l’ensemble de l’intervention du groupe AFD, la performance des projets AFD portant sur l’appui à l’élaboration du Plan d‘aménagement dans les concessions, et tire les enseignements des analyses croisées entre les projets sur la valeur ajoutée du modèle Plan d‘aménagement forestier et sur sa réplicabilité.

L’évaluation fait ressortir une cohérence globale des interventions de l’AFD. Cohérence avec les orientations stratégiques françaises tout d'abord, avec l’intégration au fil des périodes de leur évolution et de leur ouverture à d'autres champs : biodiversité, institutionnel, dimension régionale. Avec les autres bailleurs ensuite, ce qui s‘est traduit par une certaine complémentarité, chacun privilégiant un champ particulier d'intervention (pour l’AFD, l'appui aux PAF sur le terrain). Enfin, une cohérence avec les politiques nationales des pays concernés, même si cette cohérence est partiellement attribuable au fait que la France a pu influencer la conception de celles-ci, via les projets pilotes de l'AFD ou l'assistance technique du MAEE.

Les projets apparaissent comme moyennement performants, certains n'ayant pas atteint leurs objectifs. Les financements ont contribué positivement aux premières opérations d‘aménagement grandeur nature ; les entreprises bénéficiaires ont mis en œuvre ces PAF et se sont engagées dans des démarches de certification. En 2010, l ‘AFD a appuyé la mise sous aménagement (au sens de PAF élaborés) de 5,5 millions ha, ce qui est significatif. Certes, les grandes concessions s‘engageaient déjà d‘elles-mêmes dans l’aménagement, mais l'AFD a su accompagner et élargir le processus en cours. Il est à noter, cependant, que 50 % de ces superficies sont concentrées sur un pays, la République centrafricaine (RCA), et cela sans garantie d'un engagement réel dans la gestion durable de la part des bénéficiaires privés.
pdf : 2.29 Mo
auteur(s) :
Emmanuel POUSSE
Fabien POUSSE
James GASANA
Jean-Marie SAMYN
coordinateur :
Dov ZERAH, Jean-David NAUDET
collection :
Évaluations ex-post
issn :
2104-8207
pages :
188
disponible aussi en : fr