Cette étude s‘inscrit en complémentarité des travaux de l’équipe Innovations for Poverty Action (IPA) / The Abdul Latif Jameel Poverty Action Lab (J-PAL). Profitant du début de déploiement des activités d‘Al Amana en milieu rural, l’objectif de l’étude IPA/J-PAL, initiée en 2006, était de mesurer quantitativement les impacts économiques du microcrédit en milieu rural enclavé. Les premiers résultats de cette étude ont fait apparaître, d‘une part, un taux d‘emprunt (ou taux de participation) parmi la population cible plus faible que le taux escompté, obligeant l’équipe IPA/J-PAL à adapter sa stratégie d‘échantillonnage et, d‘autre part, de fortes variations de taux d‘emprunt entre villages (de 0 % à plus de 80 %), alors que le type de crédit proposé est le même partout. Dans une perspective de complémentarité, cette étude vise à identifier, à partir d‘une approche qualitative, les différents facteurs qui favorisent (ou pas) la participation de la population rurale au microcrédit d‘Al Amana.

L’approche adoptée est de nature socioéconomique et compréhensive. Elle vise à restituer les modes locaux de perception des services financiers et des pratiques financières, en accordant une attention particulière à l’imbrication des actes économiques dans le social, le culturel, le religieux et le politique, et aux interactions multiples entre ces différentes dimensions de l’activité humaine. L’approche socioéconomique accorde également une attention particulière aux institutions, aux règles et aux normes, en faisant l’hypothèse de leur permanente dialectique avec les actions individuelles.
pdf : 1.1 Mo
auteur(s) :
Isabelle GUERIN
Jean-Yves MOISSERON
Marc ROESCH
Pépita OULD-AHMED
Solène MORVANT-ROUX
coordinateur :
Stéphanie Pamies
collection :
Évaluations ex-post
issn :
2101-9657
pages :
104
numéro :
6
disponible aussi en : fr en