Une exploitation nouvelle d‘enquêtes à large échantillon concernant cinq pays d‘Afrique subsaharienne comparables permet pour la première fois de mesurer l’inégalité des chances en Afrique, à côté des inégalités de ressources et de conditions de vie. Les auteurs confirment l’existence d‘inégalités prononcées au sein des pays de cette région, mais ils révèlent de fortes différences dans les structures de ces inégalités.

l’essentiel de ces différences provient des écarts de revenu entre l’agriculture et les autres secteurs ainsi que l’échelle des rémunérations non agricoles par statut et niveau d‘éducation. Le Ghana apparaît comme l’exemple d‘un pays où les écarts de revenu entre groupes sociaux sont particulièrement resserrés et, en conséquence, où les inégalités de revenu sont plutôt réduites. Dans les pays où les inégalités de revenu sont relativement limitées, comme au Ghana ou en Ouganda, la mobilité intergénérationnelle scolaire et professionnelle et l’égalité des chances devant le revenu entre les différentes origines sociales sont à l’évidence plus fortes que dans les pays plus inégalitaires que sont la Côte d‘Ivoire, la Guinée et Madagascar : la mobilité intergénérationnelle et l’égalité des chances sont dans ces trois cas beaucoup plus restreintes.
pdf : 309.55 Ko
auteur(s) :
Charlotte GUENARD
Constance TORELLI
Denis COGNEAU
Laure PASQUIER-DOUMER
Philippe de VREYER
Philippe LEITE
Sandrine MESPLE-SOMPS
Thomas BOSSUROY
Victor HILLER
collection :
Notes et documents
pages :
80
numéro :
31
disponible aussi en : fr