La population du Ghana est aujourd’hui estimée à 26,6 millions. Malgré son nouveau statut de pays à revenu intermédiaire (1 500 USD par habitant environ selon le Fonds monétaire international en 2014), le Ghana doit faire face à d’importants enjeux de développement.

Bien que sa contribution à la richesse nationale ait diminué au profit du secteur pétrolier depuis fin 2010, l’agriculture, qui emploie environ 40 % de la population active, reste un secteur clé pour le Ghana. L’exploitation pétrolière représente toutefois un facteur majeur pour le développement économique du pays. Après une période de croissance de l’ordre de 7 % en moyenne depuis 2012, taux supérieur à la moyenne de la sous-région, l’économie ghanéenne connaît aujourd’hui un ralentissement qui se traduit par une aggravation des déséquilibres macroéconomiques (déficit budgétaire et inflation supérieurs à 10 %). Néanmoins, la future mise en production de nouveaux champs gaziers et pétroliers ainsi que la volonté de réformes du Gouvernement laissent entrevoir de meilleures perspectives à moyen terme pour ce pays qui reste une des destinations privilégiées des investisseurs en Afrique sub-saharienne.
pdf : 1.09 Mo
collection :
L'AFD et
disponible aussi en : fr en