• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Bamako, pollution, route, ville, Mali
Un grand programme d’aménagement a été lancé le 27 avril dernier dans la capitale malienne avec le soutien de l’AFD. Avec une priorité : l’assainissement de la ville.

Ce vaste projet prévoit d’améliorer le réseau de distribution d’eau potable, le traitement des eaux usées et le drainage des eaux pluviales. Alors que plusieurs initiatives visent à rendre la collecte des déchets plus efficace, l’aménagement des voiries est également au programme, avec notamment l’installation d’un éclairage public. Enfin, un espace vert doit voir le jour. Pour que les Bamakois puissent enfin respirer !

Bamako ville propre : un immense défi

La croissance rapide de la capitale malienne n’a fait qu’amplifier le manque d’assainissement, en particulier dans les quartiers périphériques. Résultat : Bamako ploie sous le poids des ordures et se trouve confronté à de graves problèmes d’évacuation des eaux usées et de pluie.

L’assainissement de la ville est donc un enjeu de taille pour les autorités. Objectif : lutter contre l’insalubrité, pour le bien-être des habitants.

De premières avancées

Quelques semaines après le démarrage du chantier, les premiers résultats sont visibles. Particulièrement dans le quartier de Baco-Djicoroni, où se concentre le gros des travaux. L’extension du réseau d’eau potable est d’ores et déjà achevée. Un dépôt de transit des ordures ménagères a été construit et le quartier dispose désormais de deux camions-bennes tasseuses.

Un exemple de coopération entre acteurs français

L’AFD cofinance le projet avec la Fondation Sadev et l’Agence de l’eau Seine-Normandie, à hauteur de 2,5 millions d’euros. Une coopération qui s’inscrit dans le cadre d’un programme global d’aménagement urbain du quartier de Baco-Djicoroni, soutenu par l’AFD.