Sept nouvelles subventions ont été accordées à des organisations de la société civile française par le comité ONG de l’AFD du 30 janvier, pour un montant total de 4 126 072 euros. Parmi celles-ci, trois vont financer des projets d’éducation et de protection de l’enfance. Le reste sera réparti entre l’appui aux TPE agricoles en Afrique, l’amélioration de la résilience des populations vulnérables, le renforcement de l’expertise associative française en matière de recherche dans le domaine du développement, l’éducation au développement et la solidarité internationale.

ÉDUCATION ET PROTECTION DE L’ENFANCE

Le projet entend améliorer la qualité de l’éducation en apportant un appui et des outils pédagogiques aux enseignants et aux directeurs, et en améliorant les conditions matérielles de trente écoles : fournitures, tableaux numériques, cantines… Le GREF coordonne les activités et assure l’ingénierie pédagogique. Le projet bénéficiera directement à 6000 élèves et à 175 enseignants, et plus largement à l’ensemble des parties prenantes et communautés éducatives impliquées. 
 

  • Solidarité laïque (CNSL) – Les OSC françaises s’engagent pour l’éducation dans le monde

Le projet vise à consolider une démarche lancée en 2015 pour structurer une plateforme regroupant les OSC françaises engagées pour l’éducation dans le monde. Les membres de la Coalition Éducation portent un plaidoyer commun pour faire de l’éducation une priorité de la politique de solidarité internationale de la France en encourageant la mobilisation citoyenne. La Coalition Éducation est le relai français de la Campagne mondiale pour l’éducation et s’inscrit ainsi dans un mouvement de la société civile aux niveaux européen et international.
 

  •  ASMAE (Association Sœur Emmanuelle) – Améliorer les conditions de vie des enfants en situation de rue à Manille

On estime à plus d’un million le nombre d’enfants en situation de rue dans la capitale des Philippines. Victimes de violence et de drogue, ils survivent par la mendicité, le vol et la prostitution. L’objectif du projet est de contribuer à l’intégration sociale de ces enfants et de leurs familles. Comment ? En améliorant la qualité de la protection, de leur prise en charge et de leur accès aux services existants. Le projet entend également renforcer la sensibilisation et la promotion du respect de leurs droits. 250 familles bénéficieront d’un programme d’accompagnement, 1000 enfants de programmes d’éducation alternative et les capacités de 30 associations locales seront consolidées.

 

ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT ET A LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

Le FONJEP est une association qui a pour mission de financer l’emploi associatif en France dans les domaines de la jeunesse, de l’éducation populaire, de la protection de l’environnement et de la solidarité internationale. L’AFD a décidé de renouveler, pour la période 2018-2020, le cofinancement de 45 postes consacrés à des projets associatifs d’éducation au développement et à la solidarité internationale. 

 

APPUI AUX TRÈS PETITES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES EN AFRIQUE

Le projet a pour objectif de contribuer à la création de valeur et d'emploi dans la filière agroalimentaire en stimulant le développement des entreprises de transformation et l'ouverture de nouveaux débouchés pour les agriculteurs. Les bénéficiaires directs du projet sont 80 entrepreneurs ainsi que 120 de leurs salariés et 400 producteurs. Près de 600 emplois seront créés en zones rurales.

 

RÉSILIENCE DES POPULATIONS TRÈS VULNÉRABLES 

  • Première Urgence Internationale (PUI) – Améliorer la résilience des populations karens de l’État du Kayin touchées par les violences et les persécutions, Birmanie

La moitié de la population de Birmanie vit en-dessous du seuil de pauvreté. À l’est, l’État du Kayin reste l’un des plus vulnérables du fait de décennies de conflit. La population karen a subi de nombreuses violations des droits humains : meurtres, déplacements forcés, confiscations de terres… L’accord de cessez-le-feu signé fin 2015 permet désormais à cette zone de connaître une relative stabilité. Le programme entend créer un environnement propice à l’amélioration durable des conditions de vie des populations karens dans trente villages.

 

RENFORCEMENT DE L’EXPERTISE ASSOCIATIVE FRANÇAISE EN MATIÈRE DE RECHERCHE SUR LES QUESTIONS DE DÉVELOPPEMENT

  • Groupes Initiatives – Valoriser l’expertise associative française dans l’écosystème du développement et de la solidarité internationale (TRAVERSES III) 

Le projet nommé « Traverses III » a été conçu pour valoriser l’expertise associative française dans le domaine de la recherche et de la capitalisation des savoirs relatifs au développement et à la solidarité internationale. Ce projet collectif poursuit deux objectifs finaux : 
•    renforcer les capacités des OSC membres et acteurs du développement,
•    influencer aux niveaux national et européen les pouvoirs publics et partenaires sur les questions de développement et de solidarité.