bord de mer dévasté par l'ouragan Matthew, Haïti
L’AFD accompagne les initiatives portées par deux consortiums d’ONG pour améliorer la sécurité alimentaire et soutenir l’éducation dans le sud d'Haïti, durement touché par l'ouragan Matthew en octobre 2016.

Ouragan Matthew : un lourd bilan

Le 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew frappait Haïti. La catastrophe a affecté 2,1 millions de personnes, principalement dans les départements de la Grande Anse, du Sud, des Nippes et du Nord-Ouest. Plusieurs mois après, l’insécurité alimentaire de la population rurale s’est encore aggravée. De nombreuses écoles restent détruites ou endommagées. 

L’AFD a mobilisé la réserve post-crise pour l’initiative des ONG et lancé un appel à projets favorisant le regroupement en consortiums. À l’issue du processus de sélection, deux initiatives ont été retenues. Toutes deux concernent le Grand Sud. Focus sur ces deux projets.
 

Jérémie, Haïti, ouragan Matthew, éducation, école

Remettre les écoles sur pied

L'ouragan Matthew n'a pas épargné les bâtiments scolaires. L'objectif du premier projet : faire revenir les enfants à l'école. Et de façon durable. Pendant 30 mois, il s’agira de réhabiliter des bâtiments, de remplacer le mobilier endommagé et de distribuer des kits pédagogiques.

Autres initiatives : le rééquipement des cantines, l’électrification des écoles et la re-végétalisation de leurs alentours. Enfin, une subvention sera consacrée au retour en classe des enfants issus des familles les plus vulnérables. 

Au total, 21 000 enfants vont bénéficier de ces actions, répartis dans 60 établissements des départements de la Grande Anse, du Sud et des Nippes.

L’AFD cofinance le dispositif pour 1,8 million d’euros, soit la moitié du montant total.

canal détruit par l'ouragan Matthew, Haïti

Objectif sécurité alimentaire 

Le Gret et AVSF ont initié ce second projet. L’objectif est cette fois d’améliorer la sécurité alimentaire, la sécurité nutritionnelle et l’accès à l’eau, dans le Sud et la Grande Anse. 

Au programme : la relance de la production agricole, la réhabilitation d’un système d’irrigation (canal de Fidel à Saint-Louis du Sud, détruit par l'ouragan), le développement de l’agroforesterie ou la sensibilisation aux pratiques d’hygiène et d’alimentation. 

Étalé sur une durée de 35 mois, le projet bénéficiera à 5500 producteurs, 1200 femmes enceintes et 12 000 usagers de l’eau. L’AFD cofinance l’initiative à hauteur de 1,6 million d’euros (49,7 % du total).