Démographie et société

Pour construire ensemble un avenir en commun, à l’échelle de l’individu, des sociétés comme à l’échelle globale, il est fondamental d’intégrer et de comprendre certains des principaux enjeux liés à la démographie, l’éducation, l’emploi, les inégalités et les migrations. Mieux comprendre ces transitions démographiques et sociales est en effet un prérequis pour accompagner les mutations profondes qui traversent nos sociétés et affronter les crises qui secouent la planète. Aperçu des recherches menées par l’AFD en ce sens.
À Tananarive, sur l’île de Madagascar, le fameux escalier Ambondrona au centre ville.
36
millions, c’est le nombre de personnes qui s’ajouteront chaque année à la population africaine entre 2017 et 2050.
420
millions de personnes pourraient sortir de la pauvreté avec une éducation secondaire de qualité
232
millions d’individus résident hors de leur pays de naissance.
  • Analyser les inégalités pour mieux les combattre

    Les inégalités peuvent ralentir le développement des pays car elles réduisent le bien-être, ralentissent la lutte contre la pauvreté, mènent à l’instabilité sociale et politique et, à long terme, sont associées à une croissance plus faible. L’aide au développement, et donc une partie des programmes de l’AFD, ne peut être efficace tant que des niveaux élevés d’inégalités persistent. Il est donc essentiel de les réduire et, pour cela, de mieux comprendre leurs causes et conséquences. Celles-ci sont propres à chaque contexte local. 

    L’AFD a défini quatre grands axes de recherche sur les inégalités :

    • proposer des diagnostics d’inégalité pour chaque pays d’intervention de l’AFD, de manière à pouvoir adapter les projets à chaque contexte. A terme, ces diagnostics peuvent être intégrés à l’outil de modélisation GEMMES quand celui-ci a déjà été adapté aux spécificités du pays ;
    • comprendre comment les inégalités sont créées, maintenues et reproduites et quels sont leurs effets. Il s’agit par exemple d’étudier le lien entre le niveau d’inégalité et l’émergence des classes moyennes, ou encore entre inégalités et cohésion sociale ;
    • trouver la bonne approche pour lutter contre les inégalités. Une distribution inégale du revenu peut avoir des effets négatifs sur la croissance, car cela facilite la capture des rentes de l’économie par les élites. Dans ce cas, l’inégalité économique se double d’une inégalité politique, qui aggrave la situation. Il est donc prévu de lancer des études sur le lien entre politiques fiscales et inégalité ;
    • capitaliser sur les expériences passées et nos approches, via la publication de nos travaux ou l’organisation de rencontres scientifiques avec nos partenaires. La conférence internationale de l'AFD sur le développement prévue en 2018, qui aura pour thème principal les inégalités, sera par exemple l’occasion de valoriser le programme de recherche sur le sujet.

    [FOCUS] Une facilité de recherche financée par l'Europe

    L’Agence Française de Développement (AFD) va assurer la coordination et la mise en œuvre d’une facilité de recherche sous forme de délégation de fonds de la Direction générale à la Coopération internationale et au développement de la Commission européenne (DEVCO), de 4 millions d’euros, pour une durée de 3 ans (pour la période 2017-2020).
    Cette facilité vise à financer des projets de recherche sur les inégalités dans les pays en développement et émergents. Ils seront mis en œuvre par des bailleurs de fonds et par des centres de recherche, du Nord et du Sud.
    Elle permettra de renforcer la collaboration entre bailleurs européens en matière de production intellectuelle et de contribuer à la formulation de politiques de lutte contre les inégalités à travers un dialogue avec les partenaires locaux.

     

    Objectifs ?
    Améliorer la connaissance et la compréhension des inégalités économiques et sociales, leurs déterminants et les mécanismes sous-jacents à différents niveaux spatiaux, ainsi que les politiques et les approches les plus efficaces pour les réduire.
    Cette action vise également à engager une réflexion commune avec les États membres sur les moyens de renforcer la contribution de la coopération au développement de l'UE à la lutte contre les inégalités, dans le cadre de la mise en œuvre de l'Agenda 2030, et de contribuer à la politique de développement de l'UE dont l'objectif primordial est l'éradication de la pauvreté.

     

    Appel à contributions

    Dans le cadre de cette action, l'AFD et la Commission européenne lancent un appel à contributions. L'objectif principal de cet appel est de mener des recherches originales sur les moteurs et la dynamique des inégalités économiques et sociales dans les pays à revenu faible et intermédiaire, ainsi que les réponses politiques les plus réussies pour y remédier.

     

    Consultez l’appel à contributions (en anglais)

  • Dynamiques démographiques

    On assiste actuellement en Afrique à une croissance démographique particulièrement soutenue. Cette dynamique démographique pose d’énormes défis en termes de ressources toujours croissantes à mobiliser pour éduquer, soigner et créer des emplois décents pour la jeunesse. Mais il convient de souligner que l’Afrique n’est pas homogène et que les situations sont très variables d’un pays à l’autre comme au sein d’un même pays. La plupart des pays africains ont pris conscience des enjeux démographiques en les intégrant dans leur agenda de développement.

     

    Une baisse rapide de la fécondité permet de relâcher la pression qui s’exerce sur les ressources. À moyen terme, elle peut également entraîner une accélération de la croissance économique à travers le mécanisme dit du dividende démographique. C’est-à-dire une sorte de « bonus économique » qui survient suite à la baisse de fécondité et avant que le vieillissement ne s’installe. Pendant cette phase intermédiaire, la structure par âge se caractérise par une forte proportion de personnes actives (âgées entre 15 et 64 ans). Mais le dividende démographique n’est pas automatique. Il importe donc d’identifier et de comprendre les différents facteurs qui conditionnent son occurrence.

     

    Afin de faciliter et de mieux gérer les transitions démographiques, les travaux de recherche pilotés par l’AFD sur cette thématique, située au cœur de ses priorités, tentent de comprendre les facteurs individuels, sociaux, contextuels et institutionnels qui déterminent les niveaux de fécondité. Il s’agit également d’examiner les conséquences des changements de comportement de fécondité sur l’éducation, la santé, l’emploi et la pauvreté.

  • Éducation, formation, insertion des jeunes

    En un siècle, l’accès aux savoirs de base s’est fortement démocratisé. Même si un nombre important de jeunes en sont encore exclus, ils sont désormais plus nombreux à pouvoir saisir les opportunités de développement et participer à la construction du monde de demain. Cette évolution met toutefois en lumière un certain nombre de questions cruciales.

    La qualité de cette éducation et ses effets suscitent des inquiétudes. L’obtention d’un diplôme ne signifie plus forcément un niveau de compétences réél. Surtout, il n’est plus une garantie d’insertion économique et sociale. L’équité continue à poser problème avec une marginalisation persistante de certaines zones et catégories sociales. De la même manière, le développement de l’éducation privée et de l’éducation non-formelle soulèvent des interrogations. Le financement de l’éducation par les États, les ménages et l’aide internationale reste ainsi un enjeu essentiel. Finalement, si l’éducation primaire a progressé, toute la pression se retrouve désormais sur l’accès au collège, au lycée, et à l’enseignement supérieur, mais aussi et surtout sur l’apprentissage, la formation professionnelle et technique. Le paradigme actuel des systèmes d’acquisition de compétences est ainsi remis en question par la transformation des systèmes éducatifs, des marchés de l’emploi et les nouvelles technologies.

    Sur tous ces sujets, des programmes de recherche, des publications et des rencontres scientifiques sont coréalisés par l’AFD. L’Agence s’est également fixé pour objectif d’appuyer les réseaux de recherche nationaux et de mieux les connecter avec les décideurs publics, les acteurs privés et la société civile.

  • Migrations et développement

    Depuis toujours, la migration façonne l’évolution des sociétés dans les pays de destination comme dans les pays d’origine. Toutefois, ce sujet fait souvent l’objet d’un traitement conjoncturel partiel, voire simpliste, qui ne permet pas d’appréhender la complexité de la réalité des phénomènes migratoires sur le long terme. Les récents déplacements de population rendent ainsi plus que jamais nécessaires la prise de recul et la rigueur scientifique de la recherche.

    Élaborer des politiques publiques pertinentes, à même d’optimiser les liens entre migrations et développement, des individus et des territoires, requiert un important travail de production de données et des réseaux de recherche performants. Ce programme de recherche de l’AFD vise la quantification et la qualification des dynamiques de mobilité humaine. Il examine également les impacts des phénomènes migratoires et de leurs déterminants. Une attention particulière est apportée aux politiques publiques qui y sont associées.

    Depuis dix ans, l’AFD organise avec la Banque mondiale et de nombreux de partenaires académiques de premier plan la conférence « Migration et Développement ». Cet événement réunit chaque année les meilleurs chercheurs sur le sujet ; il a permis la publication d’un grand nombre d’articles et d’ouvrages.

    Face à un important déficit d’informations sur les migrations, l’AFD collabore avec l’OCDE pour la collecte et l’exploitation de données internationales comparables. En partenariat avec le GRDR, Enfin, l’AFD développe des outils d’information et d’aide à la décision permettant aux collectivités territoriales d’intégrer l’apport des diasporas à leurs territoires d’origine.

    partenariat sur ce programme

    Logo de la Banque mondiale
    Logo Académie des Sciences
    Logo Ined
    Logo IRD
  • Marché du travail et secteur informel

    Offrir des emplois en quantité et en qualité suffisante pour l’ensemble de la population mondiale constitue l’un des plus grands défis pour l’ensemble de la planète. L’insertion économique des jeunes s’avère particulièrement difficile, elle est pourtant indispensable à un développement prospère et inclusif. Placée au cœur des priorités des politiques nationales, des sociétés civiles et des partenaires impliqués dans les politiques de développement, cette problématique pousse les acteurs à proposer des réponses nouvelles, en particulier pour faire face au sous-emploi, à la précarité de l’emploi et des activités.

    La réalité du marché du travail varie fortement selon les contextes. En Afrique subsaharienne, le secteur informel emploie environ 80 % de la force de travail et contribue à 55 % du PIB du continent. Mieux comprendre, prendre en compte et intégrer le secteur informel est essentiel pour améliorer les conditions de vie et de travail des populations les plus vulnérables, notamment les femmes et les jeunes qui sont largement concentrés dans ce secteur.

    Le secteur informel représente pourtant des opportunités. Parmi les défis à relever, élaborer des politiques publiques qui permettent d’offrir un accès aux revenus, mais aussi à des conditions de travail décentes aux populations les plus vulnérables. Les travaux de recherche menés par l’AFD avec des acteurs clés du domaine concernent notamment l’hétérogénéité et la résilience du secteur informel en Afrique de l’Ouest, l’emploi des jeunes et les dispositifs d’appui à l’insertion en Afrique, le devenir des diplômés de la formation professionnelle, les emplois verts, l'accès et le maintien des femmes à l'emploi de qualité, les dynamiques d’exclusion des jeunes au Sahel ou encore les sources de l’inadéquation observée entre compétences et emplois.

Interactive map
This map is for illustrative purposes only and does not engage the responsibility of the AFD Group
Géographie
Thématiques
Filtres

Géographie

Thématiques

Filtres

Lancer la recherche
See map of all projects