Algérie

Située au centre du Maghreb, l'Algérie dispose de sérieux atouts : une position stratégique avantageuse, d'importantes ressources en hydrocarbures et une population jeune. Toutefois, le pays doit aujourd’hui relever plusieurs défis : sortir de la dépendance aux hydrocarbures, stimuler la création de valeur ajoutée et faire face aux menaces écologiques. Partenaire historique, l'AFD l'accompagne dans son développement pour une croissance durable.
  • logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Animation dans le cadre d'un programme de citoyenneté de l'ONG El Ghaït
L’AFD et l’Algérie : 50 années de partenariat basé sur la confiance

Accompagner la transition énergétique

Accompagner la transition énergétique

Aux niveaux maghrébin et nord-africain, l’Algérie occupe la première place en termes d’indice de développement humain (IDH). Ces 20 dernières années, la qualité de vie des populations n’a cessé d’évoluer. Une évolution qui se traduit naturellement par l’augmentation de la consommation en énergie. Si la situation reste inchangée, la production énergétique du pays ne suffira pas pour satisfaire les besoins internes et la demande extérieure.    

Pour inverser la tendance, l’Algérie entend miser sur les énergies renouvelables. Avec une durée d’ensoleillement de 2000 à 3900 heures par an et un rayonnement journalier de 3 000 à 6 000 Wh/M2 (soit l’équivalent de 10 fois la consommation mondiale), son potentiel solaire est énorme. L’énergie solaire apparaît ainsi comme la plus disponible, la plus efficace et compétitive à développer. 

L’AFD accompagne le pays dans sa transition énergétique en soutenant :

  • La mise en place d’un programme de coopération académique destiné à modéliser des scénarii de transition énergétique au bénéfice du ministère de l’Énergie.  
  • Le développement de l’accès à l’énergie et de la production décentralisée d’électricité à partir d’énergies renouvelables dans le Grand Sud.

Promouvoir une ville durable

Promouvoir une ville durable

L’urbanisation croissante du pays a des conséquences lourdes sur le bien-être des citadins : surcharge des grandes villes, lenteur des services, embouteillages, dégradation des infrastructures... Pour soutenir un développement urbain plus durable, l’AFD accompagne l’Algérie avec des ateliers d’appui. L’objectif principal : renforcer la coopération entre les autorités, les opérateurs algériens et leurs homologues français autour des thématiques du renouvellement des tissus urbains anciens et de la valorisation du foncier ferroviaire en ville. Nos domaines d’action :

  • Développer la mobilité urbaine : c'est aujourd’hui un défi majeur pour les autorités algériennes, déterminées à mettre en œuvre une politique de ville durable. Un effort soutenu par l’AFD qui organise un atelier consacré à la valorisation des infrastructures urbaines ferroviaires et à l’aménagement de pôles de mobilité. 
  • Rénover les tissus urbains existants : en coopération avec le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville et la wilaya d’Alger, l’AFD organisera un atelier dédié à la réhabilitation du vieux bâti, en conformité avec le plan de la politique gouvernementale.
  • Penser la ville de demain : dans une logique de partage de l’expertise française, l’AFD soutient le pays dans la mise en œuvre du projet « Smart City ». Ce programme national a pour but de relever les défis de performance et d’efficacité des services urbains, notamment en matière de transport, de gouvernance, d’énergie et d’environnement.

Diversifier l’économie

Diversifier l’économie

L’Algérie tire la majorité de ses revenus de l’exportation des hydrocarbures. La diversification de l’économie est donc un enjeu décisif pour le développement durable du pays. À cet effet, deux objectifs prioritaires ont été définis par le gouvernement algérien :

  • Moderniser l’agriculture, qui ne représente qu’une part modeste du PIB du pays (environ 13 %). Son renforcement et sa redynamisation sont des enjeux importants en termes de diversification économique, d’emplois et de sécurité alimentaire. Lors du COMEFA IV, les gouvernements français et algérien ont souhaité la création d'une commission mixte sur l’agriculture en 2018. L’un des leviers de développement peut résider dans le renforcement du secteur privé, des formations agricoles et l’appui à la création de PME via une offre de financement du secteur bancaire adaptée. 
  • Dynamiser le secteur privé : l’Algérie doit accélérer sa transition vers une économie de marché. Cela suppose une meilleure ouverture sur l’Europe et la mise à niveau des entreprises. Grâce à des lignes de crédit à l’investissement, en partenariat avec le Crédit populaire d’Algérie (CPA), l’AFD soutient les PME-PMI algériennes afin de renforcer leur compétitivité et leur efficacité, contribuer au financement du secteur privé par le secteur bancaire public et soutenir l’emploi.

Relever le défi de la transition numérique

Relever le défi de la transition numérique

Actuellement, seule 38 % de la population algérienne a accès à Internet. Pour changer la donne et moderniser sa gouvernance, l’Algérie s’est inscrite dans un processus de promotion des nouvelles technologies. En soutenant ce secteur, le gouvernement entend réaliser ses objectifs d’extension du numérique, à la fois en termes d’accessibilité et d’utilisation, et ainsi encourager le développement économique. Si 6 168 km de fibre optique ont déjà été déployés en 2017, de nombreux chantiers restent à lancer. 

Pour l’AFD, les technologies du numérique sont un vecteur et un accélérateur pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD). C’est pourquoi nous soutenons le gouvernement algérien dans ses efforts pour :

  • soutenir la transition vers l’e-administration,
  • impulser la création de plateformes d’e-learning dans des instituts de formation,
  • participer à la formation des futurs cadres du numérique,
  • favoriser l’innovation via l’appui au lancement de start-ups et  la formation d’incubateurs,
  • accompagner les collectivités locales dans leurs projets de smart cities, mobilisant l’expertise de villes partenaires françaises.
217
millions d’euros engagés depuis 2000
4000
projets initiés depuis 50 ans
2000
familles relogées suite au séisme de 2003

Avec une superficie de 2 381 740 Km2, l’Algérie est le plus grand pays d’Afrique et du monde arabe. Porte d’entrée du continent africain, l’Algérie dispose d’une position stratégique, ouverte au bassin méditerranéen et donc à l’Europe. Par extension et grâce à ses richesses énergétiques, elle jouit d’une influence certaine au niveau des différents ensembles régionaux auxquels il appartient. 

L'Algérie a su diversifier son économie en réformant son système agraire et en modernisant son industrie lourde. Pourtant, les hydrocarbures constituent encore la quasi-totalité des exportations, le pays étant un important producteur de gaz naturel et de pétrole. Cette orientation de l’économie constitue un défi majeur : l’Algérie doit sortir de la dépendance aux hydrocarbures tout en relançant la croissance économique et en promouvant le développement de villes durables. 

Partenaire de l’Algérie depuis 1968, l’AFD l’accompagne dans ses projets de développement économique, énergétique et urbain. Au total, l’AFD a engagé 217,2 millions d’euros dans le pays depuis 2000.

Carte des projets
Cette carte est uniquement utilisée à titre d’illustration et n'engage pas la responsabilité du groupe AFD
Thématiques
Type de financement
Antennes
Filtres

Thématiques

  • Climat
  • Eau et assainissement
  • Forêts et biodiversité
  • Infrastructures
  • Inégalités
  • Océans
  • Villes durables
  • Éducation

Type de financement

  • Prêt concessionnel non souverain
  • Prêt concessionnel souverain
  • Subvention

Antennes

Display local antennas

Filtres

Lancer la recherche
Voir l'ensemble des projets

Téléchargement

Document de recherche

Jeunesses sahéliennes : dynamiques d‘exclusion, moyens d‘insertion

Région marquée par une croissance démographique avoisinant les 3% par an, le Sahel se distingue par la jeunesse de sa population. La caractérisent aussi la montée ...
Mar 2016
Document de recherche

Croissance et intégration commerciale EuroMed : peut-on parler d‘un coût de la non-Méditerranée ?

Ce papier revisite le débat sur l’intégration euro-méditerranéenne en reconsidérant son impact observé et attendu sur la croissance économique des pays du sud et ...
Jun 2013
Document de recherche

"L’itinéraire professionnel du jeune africain" Les résultats d‘une enquête auprès de jeunes leaders africains sur les dispositifs de formation professionnelle post-primaire 

Cette enquête s‘insère dans le travail de recherche de l’AFD sur les dispositifs de formation professionnelle post-primaire. Ce travail a consisté, dans un premier temps, à analyser ...
Jan 2009
Document de recherche

Politique publique, stratégie des acteurs et qualité du tourisme sud-méditerranéen : apports de l’économie industrielle

Ce document propose une analyse normative des enjeux liés aux politiques publiques d‘amélioration de la qualité dans le secteur touristique. L’étude cible les problèmes spé...
Sep 2008
Publication institutionnelle

Cadre d'intervention : Méditerranée et Moyen-Orient

L'Agence française de développement intervient depuis 22 ans dans les pays du sud et de l’est de la Méditerranée (PSEM) : nos activités ont débuté ...
Jan 2015