Océans

Les océans sont à la base des écosystèmes qui rendent la terre habitable par l’homme : ils concentrent 50 fois plus de carbone que l'atmosphère et absorbent environ 30 % du CO2 produit par les humains. Environ 1 milliard de personnes doivent par ailleurs leurs moyens d’existence à la biodiversité marine et côtière.
Il est donc indispensable de préserver et restaurer des équilibres aujourd’hui menacés. L’AFD accompagne ses partenaires pour gérer durablement la ressource, accompagner les filières halieutiques et aquacoles et protéger les écosystèmes marins et côtiers.
  • logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Aire protégée au Gabon © Pierre Terdjman pour l'AFD
L’AFD et les océans : préserver les écosystèmes et exploiter de manière durable les ressources marines
Aire protégée au Gabon © Pierre Terdjman pour l'AFD

Améliorer la gouvernance des océans, des mers et des ressources marines

Centre Indeso près de Bali, Indonésie

Améliorer la gouvernance des océans, des mers et des ressources marines

L’AFD appuie l’établissement de politiques sectorielles et la gouvernance du secteur afin de mieux gérer les ressources en se basant sur une approche écosystémique : mise en place d’observatoires des pêches et systèmes d’information, plans d’aménagement des pêcheries, appui à la recherche scientifique, matrice d’économie océanique, etc.

Surpêche, pêche illégale, pêche non déclarée ou non réglementée (INN) : les pistes que nous encourageons pour y remédier incluent une meilleure réglementation des pêcheries, la rationalisation des investissements et équipements (ports en particulier), le soutien aux petits opérateurs et aux démarches de labellisation écologique des produits…

En Indonésie, nous avons par exemple soutenu la création du centre national d’océanographie Indeso qui, grâce à la surveillance satellite, permet de mieux contrôler les écosystèmes marins et lutter contre la pêche illégale.

Protéger et restaurer les écosystèmes marins et côtiers

Indonésie, Indeso, corail

Protéger et restaurer les écosystèmes marins et côtiers

La réduction des impacts environnementaux des activités de pêche et d’aquaculture est l'une des thématiques traitées par les projets de l’AFD à travers la gestion intégrée des zones côtières, les aménagements de zones portuaires ou la mise en place d’outils de suivi des écosystèmes vulnérables aux activités anthropiques et au changement climatique.

En 2017 à l’échelle mondiale, 6,35 % des zones marines bénéficient d’un statut de protection. Ce chiffre masque toutefois de grandes variations géographiques : 20 pays comptent à eux seuls 80 % de la surface de l'ensemble des aires marines protégées (AMP). L’AFD soutient la création et la gestion des AMP.

Nous appuyons ainsi le développement du parc national de Mohéli, seule aire marine protégée des Comores, et contribuons à financer le fonds fiduciaire Bacomab dont le but est de garantir l’intégrité du système d’aires protégées marines et côtières de Mauritanie. En Outre-mer, nous soutenons par exemple le projet de gestion durable du patrimoine naturel de Mayotte et des îles Éparses et le projet RESCCUE qui entend favoriser la résilience des écosystèmes terrestres et marins des petits États et territoires insulaires du Pacifique. 

Promouvoir des filières halieutiques compétitives et résilientes

pêche, poissons, océans, Romain Chabrol

Promouvoir des filières halieutiques compétitives et résilientes

Le soutien aux filières halieutiques et aquacoles a pour but de valoriser la production et son insertion dans les marchés locaux, régionaux, internationaux et d’augmenter les revenus des producteurs.

Pour cela, l’AFD soutient la mise à niveau énergétique, sanitaire, technique et sociale des armements et des embarcations et la construction et réhabilitation portuaire dans une approche « Ecoports ». L’amélioration des normes sanitaires et de la traçabilité des produits est une priorité. La sécurité alimentaire et nutritionnelle et la résilience des communautés de pêcheurs aux effets des changements climatiques sont traités dans les projets financés par l’AFD.

Au Maroc par exemple, nous soutenons le programme de mise à niveau des infrastructures et de renforcement des capacités commerciales de l’Office national des pêches (ONP).

Favoriser une aquaculture plus durable

femme, poissons, élevage, aquaculture, Cambodge

Favoriser une aquaculture plus durable

L’aquaculture fournit plus de la moitié des produits aquatiques disponibles à l’échelle de la planète. Mais elle a aussi des impacts importants en termes de pollution et de sécurité alimentaire. La transition vers une aquaculture plus durable implique de favoriser une alimentation respectueuse de l’environnement, réduire les modifications génétiques, soutenir l’algoculture ou encore certifier les productions. 

Nous soutenons par exemple au Cambodge le projet CaPFish Aquaculture, qui vise à répondre aux contraintes du secteur de l'aquaculture cambodgien afin d’assurer une croissance plus durable, résiliente au changement climatique et inclusive.

Les océans sont sous pression au niveau mondial : leurs ressources sont surexploitées, les déchets et polluants non traités à terre s’y déversent. À cela s’ajoutent des intérêts grandissants et souvent contradictoires entre les usagers, des champs éoliens offshores en passant par l’exploitation minière en eau profonde, le tourisme et les pêcheries industrielles qui l’affectent tous de différentes manières. Le changement climatique entraîne par ailleurs des phénomènes d’augmentation du niveau de la mer ou un réchauffement des eaux océaniques.

La préservation de ces espaces est pourtant essentielle : environ 1 milliard de personnes dépendent de la biodiversité marine et côtière pour leurs besoins direct de subsistance. La très grande majorité d'entre eux vivent dans des pays en développement.

Le rôle des communautés dans la gestion des ressources marines et côtières doit être souligné. La contribution des pêcheries artisanales / côtières à la résilience économique, sociale et environnementale des communautés littorales pauvres est indéniable. Les communautés doivent pouvoir vivre durablement de « leurs » ressources halieutiques. 

 

Carte des projets
Cette carte est uniquement utilisée à titre d’illustration et n'engage pas la responsabilité du groupe AFD
Géographie
Type de financement
Antennes
Filtres

Géographie

Type de financement

  • Délégation de fonds de l'Union européenne
  • Prêt
  • Prêt concessionnel non souverain
  • Prêt concessionnel souverain
  • Subvention

Antennes

Display local antennas

Filtres

Lancer la recherche
Voir l'ensemble des projets

Indonésie : la mer et ses ressources sous haute surveillance

Pour mieux contrôler les écosystèmes marins et lutter contre la pêche illégale, l’Indonésie s’est dotée d’un centre de surveillance océanographique high-tech unique en son genre. En trois ans, le pays est devenu l’un des grands défenseurs d’une pêche légale, raisonnée et durable.
En savoir plus

Téléchargement

Document de recherche

Quelle efficacité environnementale de la certification pêche et aquaculture « durable » ?

Face à la dégradation environnementale des océans et à la montée en puissance des systèmes de certification « durable » dans les secteurs des pêches et de l’aquaculture, ...
Sep 2015
Document de recherche

La Commission du Mékong face à un tournant - Quelle place pour l'aide française ?

Fleuve parmi les plus longs et les plus célèbres du monde, le Mékong est l’artère vitale d‘une région en forte croissance économique. Organisme ...
Sep 2015