• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
pile de cuir, industrie
Dans un marché fortement concurrentiel, les petits fabricants de chaussures d’Hébron, en Cisjordanie, font de la résistance depuis qu’ils se sont regroupés sous la forme d’un cluster. Une approche soutenue par l’AFD, et une success story made in Palestine.

Dans la ville d’Hébron, au sud de la Cisjordanie, le travail du cuir et la fabrication de chaussures constituent un savoir ancestral. Or, malgré une réputation sans faille, ce savoir-faire a bien failli disparaître, victime des importations de chaussures, et des restrictions commerciales imposées par Israël.

Pour sauver les artisans locaux et lutter contre un chômage qui atteint 27 % sur tout le territoire, le ministère de l’Économie palestinien a d’abord envisagé des mesures protectionnistes, avant d’opter pour une solution novatrice en Palestine : l’approche cluster.

Un cluster est un réseau de petites entreprises situées dans un même territoire et appartenant à un même secteur économique. Un regroupement qui leur permet de réaliser des économies d’échelles (achat groupé de matières premières, par exemple) et d’accéder à des marchés que ces entreprises n’auraient pas pu décrocher toutes seules.

Cinq clusters pilotes

En 2012, le ministère a fait appel à l’AFD qui possède une solide expertise en la matière, afin de développer cinq clusters pilotes en Palestine : tourisme et artisanat d’art à Jérusalem, meubles à Salfit, marbre à Bethléem et Hébron Nord, culture du palmier à Gaza et cuir à Hébron. 

Objectif : renforcer les filières et améliorer le partenariat public-privé. Une initiative que l’AFD soutient à hauteur de 5 millions d’euros, aux côtés des chambres de commerce et d’industrie locales.

Plus forts ensemble

Après une campagne de sensibilisation, le cluster cuir a vu le jour en 2013 avec un groupe de 18 PME. Celles-ci se sont alors mises à partager leurs connaissances en gestion et design lors d’ateliers ouverts et à faire stand commun lors des salons professionnels.

Elles ont ainsi peu à peu découvert que la mutualisation des moyens pouvait leur offrir une visibilité à moindre coût, faciliter leurs recrutements et les faire bénéficier d’un soutien technique, financier et administratif plus avantageux. Une révélation pour les chefs d’entreprise, qui n’avaient pas l’habitude de travailler ensemble et de partager des informations, et une petite révolution pour la capitale palestinienne du cuir.

Plus de 100 acteurs ont suivi

Fort de l’engouement suscité, le cluster s’est ensuite élargi à plus de 100 acteurs de la chaîne de production : tanneurs, fournisseurs de produits chimiques et d’accessoires, concepteurs, fabricants de moules, de semelles et de chaussures, revendeurs... L’initiative encourage les projets collectifs du cluster pour favoriser le développement et la mutualisation des compétences, l’organisation et l’innovation. Avec la même ambition pour tous : gagner en compétitivité.

Et c’est ainsi que, petit à petit, la filière cuir d’Hébron reprend des couleurs. Les bénéfices du cluster sont bien visibles : les produits sont de meilleure qualité, les entreprises plus compétitives sur les marchés locaux et à l’international, les exportations reparties à la hausse, les formations professionnelles plus adaptées aux besoins de la filière. De nouveaux emplois ont même été créés. 

Hebron Shoe Shop, une boutique créée en juin 2016, s’est ainsi muée grâce au cluster en une véritable vitrine de la production locale. Elle distribue aujourd’hui les créations de 15 fabricants et a vendu 20 000 paires de chaussures en un an.
 

La boutique de chaussures en cuir d'Hebron (Hebron Shoe Shop ) © AFD
La boutique de chaussures en cuir d'Hebron (Hebron Shoe Shop) © AFD

Un partenariat avec l’École polytechnique

Les membres du cluster sont allés encore plus loin. Ils sont à l’initiative d’un centre entièrement dédié au développement du secteur : le Leather & Footwear Products Development Center (LFPD). Doté d’une unité design pour concevoir de nouveaux modèles et prototypes, ainsi que d’une plateforme de tests, celui-ci propose depuis l’an dernier une formation en alternance d’un an, en partenariat avec l’École polytechnique, afin d’encourager les futurs entrepreneurs du secteur. 

Le cluster cuir et chaussures d’Hébron est aujourd’hui considéré comme un succès par le ministère de l’Économie palestinien et l’AFD. Dans l’ensemble, les clusters du projet ont atteint un bon niveau de coordination entre les différents acteurs privés et publics. De quoi donner des ailes au secteur privé palestinien et lui permettre de développer de façon durable sa compétitivité́ face aux enjeux extérieurs.